PUBLICITÉ

Le Parlement européen approuve le renforcement de l’aide militaire à l’Ukraine

Les soldats ukrainiens sur le front ont besoin de plus de munitions pour faire face à l'invasion russe
Les soldats ukrainiens sur le front ont besoin de plus de munitions pour faire face à l'invasion russe Tous droits réservés LIBKOS/AP
Tous droits réservés LIBKOS/AP
Par Vincenzo Genovese
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les eurodéputés ont validé jeudi le principe d'une enveloppe de 500 millions d’euros pour augmenter les capacités de production de munitions.

PUBLICITÉ

Plus d'argent européen pour plus de munitions européennes. Les eurodéputés ont adopté jeudi à Strasbourg la loi de soutien à la production de munitions (ASAP). Le texte propose une enveloppe de 500 millions d'euros pour financer les capacités de fabrication.

Les usines doivent pouvoir fournir plus de munitions d’artillerie, de missiles et de composants à leur élaboration. Le projet, proposé en mai par la Commission européenne, a bénéficié d'une procédure accélérée et disposait du soutien de tous les groupes politiques de l'hémicycle car il s'agit d'aider l'Ukraine à faire face à l'invasion russe.

"Nous ne devrions pas nous abstenir de soutenir les capacités défensives, et c'est ainsi possible avec ce règlement, afin de garantir que l'Ukraine ne manque pas des munitions dont elle a besoin pour se défendre contre l'agression", explique l’eurodéputé Brando Benifei (S&D).

Son collègue écologiste, Ville Niinistö, précise que ce projet doit aider Kyiv mais aussi l’ensemble des Etats membres. 

"Un paragraphe spécifique a été inséré pour s'assurer que ces ressources supplémentaires, avec l'augmentation de la production de munitions, sont destinées à l'Ukraine. Ensuite, il s'agit d'approvisionner nos propres stocks qui ont été épuisés par le soutien à l'Ukraine", précise-t-il.

C'est la première fois que l'UE finance directement la production d'armes. Mais certains eurodéputés ont toutefois quelques réserves, principalement venues de la gauche radicale.

"Cela signifie que l'Union européenne finance non seulement la recherche et le développement d'armes, mais aussi la production d'armes par des entreprises qui réalisent déjà des profits excessifs. Je veux dire que la guerre en Ukraine a été une bénédiction pour les entreprises d'armement, vous savez, elles font donc des profits excessifs et nous allons essentiellement subventionner leur production", regrette Marc Botenga (GUE).

Cet argent à destination de l'industrie militaire proviendra de deux fonds dédiés à la politique de défense. Les Etats membres pourront aussi compléter cette enveloppe en réorientant des financements obtenus dans le cadre du plan européen de relance. L'adoption définitive par les capitales est attendue avant la pause estivale des institutions de l'UE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE doit se doter d'une cyberforce dans le cadre de la réforme de sa défense, selon Charles Michel

Sommet de l'Otan: des engagements de sécurité attendus pour l'Ukraine

Volodymyr Zelensky à Rome, Berlin annonce une importante aide militaire