PUBLICITÉ

Elections aux Pays-Bas : Frans Timmermans veut "devenir Premier ministre"

Frans Timmermans
Frans Timmermans Tous droits réservés European Union 2023.
Tous droits réservés European Union 2023.
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans a annoncé jeudi être candidat pour prendre la tête d'une liste sociale-démocrate-verte aux élections anticipées néerlandaises à l'automne et espère quitter Bruxelles pour devenir Premier ministre des Pays-Bas.

PUBLICITÉ

Frans Timmermans espère ainsi succéder à Mark Rutte, Premier ministre sortant le plus longtemps au pouvoir de l'histoire du pays avec près de 13 ans à la barre, qui a annoncé qu'il quitterait la politique à l'issue du scrutin.

"Je veux devenir Premier ministre", a déclaré M. Timmermans à la radiodiffusion publique néerlandaise NOS.

Le Néerlandais actuellement en charge du Pacte Vert de l'UE a informé la présidente de la Commission Ursula von der Leyen de son départ imminent, selon le quotidien néerlandais de centre-gauche de Volkskrant.

M. Timmermans avait aidé le parti social-démocrate néerlandais PvdA à une victoire surprise en 2019 aux élections européennes aux Pays-Bas, tandis que les sondages annonçaient la victoire des populistes.

Les membres du PvdA et de GroenLinks ont voté en début de semaine massivement en faveur d'une alliance avec une tête de liste, un programme et une liste de candidats communs, une première pour des législatives néerlandaises.

Aujourd'hui dans l'opposition, ils espèrent une victoire après l'effondrement de la dernière coalition à peine un an et demi après son investiture à la suite des divergences autour de la politique néerlandaise de l'asile.

"La fragmentation en politique doit être contrecarrée", a-t-il déclaré à la NOS.

Il n'y a pas encore d'autre candidat officiel pour la liste.

PvdA et GroenLinks avaient participé ensemble aux élections provinciales de mars dernier, qui déterminent aussi la constitution du Sénat. Leur groupe GroenLinks-PvdA y dispose de 14 sièges.

Ce dernier scrutin néerlandais avait cependant vu une victoire écrasante du Mouvement des agriculteurs-citoyens (BoerburgerBeweging ou BBB), formé fin 2019, surfant sur la contestation paysanne contre les projets de réduction drastique du cheptel néerlandais pour des raisons environnementales.

M. Timmermans a occupé les postes de secrétaire d’État aux Affaires européennes et de ministre des Affaires étrangères aux Pays-Bas. Il était devenu célèbre à l'international en 2014 pour son émouvant discours aux Nations unies après le crash du vol MH17, qui avait coûté la vie à 298 personnes, dont 193 Néerlandais.

Les élections seront scrutées de près en Europe, où M. Rutte - le deuxième dirigeant le plus longtemps au pouvoir de l'UE après le Hongrois Viktor Orban -, a permis aux Pays-Bas, cinquième puissance économique de la zone euro, de jouer dans le cour des grands.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La victoire de l’extrême droite néerlandaise pourrait annoncer des difficultés pour l’UE

Commission européenne : Frans Timmermans quitte la vice-présidence

Le groupe ID du Parlement européen (extrême droite) exclut le parti allemand AfD