L'UE célèbre le 32e anniversaire de l'indépendance de l'Ukraine

Le 24 août marque l'anniversaire de l'indépendance de l'Ukraine
Le 24 août marque l'anniversaire de l'indépendance de l'Ukraine Tous droits réservés Bram Janssen/AP
Tous droits réservés Bram Janssen/AP
Par Isabel Marques da Silva
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les alliés de Kyiv assurent qu'ils continueront à soutenir le pays dans son effort pour retrouver sa totale souveraineté.

PUBLICITÉ

Les couleurs de l'Ukraine ont illuminé les institutions de l'Union européenne pour marquer le 32e anniversaire de l'indépendance du pays. Les célébrations se sont déroulées à Grimbergen à une dizaine de kilomètres de Bruxelles. Le rôle des alliés occidentaux est fondamental pour permettre à Kyiv de retrouver sa complète souveraineté.

"Nos alliés ont compris le type de danger que représente la Russie, le type de défi qu'elle pose non seulement à l'Ukraine, mais aussi à l'Union européenne et à l'ensemble du monde civilisé", explique l’ambassadeur ukrainien auprès de l’UE, Vsevolod, Chentsov."Et c'est pourquoi je suis sûr que ce soutien restera et s'accroîtra".

Dans son message, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, assure que l'aide de l'UE sera disponible "aussi longtemps qu'il le faudra pour que l'Ukraine soit libre".

Les Etats-Unis affirment pour leur part, qu'après 18 mois de guerre, il n'y a pas de lassitude dans le soutien accordé à Kyiv.

"Je ne pense pas qu'il soit question pour les alliés de l'Ukraine de retirer leur soutien. En fait, je ne vois que plus de soutien pour l'Ukraine. Elle nous enseigne chaque jour ce que signifie se battre pour la liberté", constate l’ambassadrice adjointe américaine auprès de l’UE, Kelly Adams-Smith.

La contre-offensive ukrainienne n'a pas permis de réaliser des progrès significatifs dans la reconquête du territoire, un échec imputable en partie à l'UE selon l’analyste du European Policy Center, Amanda Paul.

"Pourquoi passons-nous autant de temps à tergiverser, à prendre des décisions qui pourraient être prises beaucoup plus rapidement, comme la livraison d'armes dont l'Ukraine a besoin sur le terrain, par exemple les (avions de combat) F16 ? Pourquoi faut-il un an et demi à l'Ukraine pour obtenir le feu vert ? Les pilotes doivent encore être formés. Cette guerre sera terminée beaucoup plus rapidement si l'Ukraine obtient ce dont elle a besoin", souligne-t-elle.

L'Union a dépensé 76 milliards d'euros en soutien à l'Ukraine, rappelle le président du Conseil européen. Charles Michel confirme aussi que les 27 travaillent sur une nouvelle enveloppe de 50 milliards d'euros.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Washington va former les soldats ukrainiens au pilotage de chasseurs F-16

Des activistes du climat perturbent le trafic aérien à l'aéroport de Munich

L'assaillant du Premier ministre slovaque en détention, Robert Fico demeure dans un état grave