EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Michelle Yeoh met en garde contre les dangers de la route lors de sa visite à Bruxelles

Michelle Yeoh, lauréate d'un Oscar, s'est rendue à Bruxelles pour lancer la campagne des Nations unies sur la sécurité routière.
Michelle Yeoh, lauréate d'un Oscar, s'est rendue à Bruxelles pour lancer la campagne des Nations unies sur la sécurité routière. Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Jorge Liboreiro
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Michelle Yeoh a apporté sa notoriété à Bruxelles pour lancer une campagne mondiale et sensibiliser le public aux dangers de la route.

PUBLICITÉ

Le déplacement de la star de cinéma s'inscrit dans le cadre d'une campagne mondiale lancée par les Nations unies mercredi après-midi au siège de la Commission européenne.

"La sécurité routière est une question qui passe souvent inaperçue, mais son impact est stupéfiant. Toutes les 24 secondes, les accidents de la route font un mort et de nombreux blessés graves. Ils sont la première cause de décès chez les enfants et les jeunes âgés de 5 à 29 ans", explique l'actrice oscarisée.

"Outre le bilan impensable de la tragédie humaine, les dommages économiques sont également immenses. Les accidents de la route coûtent collectivement aux économies environ 1 700 milliards de dollars (1 600 milliards d'euros) chaque année. Comment puis-je prétendre que je ne vois pas ces statistiques ?"

Michelle Yeoh, ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour les Objectifs de développement durable (ODD) depuis 2016, ajoute que des règles simples, telles que le respect des limitations de vitesse et la conduite en état de sobriété, étaient "plus puissantes que ce que la plupart des gens réalisent".

"Le port de la ceinture de sécurité pour les conducteurs et les occupants des sièges avant réduit le risque de décès de 45 à 50 %. Pensez-y un instant. 50 % de chances en plus de rester en vie. Qui ne le ferait pas ?”, poursuit-elle.

S'exprimant à ses côtés, Adina Vălean, Commissaire européenne en charge des Transports, a souligné que la sécurité routière était une "responsabilité partagée" qui nécessitait l'implication des gouvernements nationaux, des autorités locales, de la société civile et de l'industrie.

"Il n'y a pas de durabilité sans sécurité", insiste Adina Vălean, "Nous sommes très conscients de la nécessité d'aborder la sécurité routière dans les zones urbaines où jusqu'à 70 % des personnes tuées sont des usagers vulnérables tels que les piétons, les cyclistes et les motocyclistes".

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les accidents de la route tuent chaque année 1,35 million de personnes dans le monde et sont la première cause de décès pour les personnes âgées de 5 à 29 ans, les hommes représentant les trois quarts des blessés mortels.

Les accidents de la route sont inégalement répartis : 93 % d'entre eux surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, alors que leurs citoyens possèdent environ 60 % des véhicules en circulation dans le monde.

Les Nations unies souhaitent réduire de moitié le nombre d'accidents de la route d'ici 2030.

La campagne "Global Road Safety" lancée mercredi vise à contribuer à la réalisation de cet objectif en affichant des messages sur des panneaux situés dans des espaces publics dans un millier de villes, réparties dans 80 pays. La multinationale française JCDecaux fournira gratuitement ses systèmes de publicité extérieure.

European Union, 2023.
De gauche à droite: Jean-Charles Decaux, patron de JCDecaux; Michelle Yeoh, actrice, Jean Todt, envoyé spécial de l'ONU; Adina Vãlean, Commissaire européenne aux Transports.European Union, 2023.

"Malgré l'ampleur du problème, la sécurité routière ne figure pas parmi les priorités politiques de la plupart des pays. C'est ce que j'appellerais une pandémie silencieuse", a souligné Jean Todt, l'envoyé spécial des Nations unies pour la sécurité routière, présent aussi à Bruxelles.

"Notre objectif avec cette campagne est d'inverser cette tendance négative et de mobiliser la volonté politique nécessaire pour accroître les actions et le financement afin de sauver des millions de vies".

L’ancien directeur de l’écurie Ferrari en F1 a mis en évidence trois menaces principales : la vitesse excessive, la consommation de drogues et d'alcool, et les distractions causées par les smartphones. "Les conducteurs qui utilisent des téléphones portables ont environ quatre fois plus de risques d'être impliqués dans un accident", explique Jean Todt.

La campagne de sensibilisation, qui sera traduite en 30 langues, met en scène une douzaine de célébrités, telles que le top model Naomi Campbell, la popstar Kylie Minogue, les acteurs Patrick Dempsey et Michael Fassbender, les footballers Ousmane Dembélé et Didier Drogba, ainsi que le tennisman Novak Djokovic.

"La chose la plus importante, tout d'abord, est de travailler avec les gouvernements à l'application de la loi (et) à l'éducation, ce qui mène à la prise de conscience. Il s'agit d'un effort de collaboration que nous devons mener à tous les niveaux", précise Michelle Yeoh.

Connue pour sa présence à l'écran et pour ses propres cascades, la carrière de Michelle Yeoh s'étend sur quatre décennies. Elle est à l'affiche de Demain ne meurt jamais, Crazy Rich Asians ainsi que Tigre et dragon.

En mars, elle a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Everything Everywhere All at Once, devenant ainsi la première femme asiatique à obtenir ce prix. Son triomphe a été célébré dans son pays d'origine, la Malaisie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l'extrême droite tient-il ?

La ville de Copenhague encourage le tourisme écoresponsable

Le Parlement européen réaffirme son soutien à l'Ukraine et dénonce la mission de paix d'Orbán