EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Il s'agit de la sixième année consécutive de baisse" de la démocratie

Une fille glisse un bulletin dans une urne lors des élections législatives en Pologne
Une fille glisse un bulletin dans une urne lors des élections législatives en Pologne Tous droits réservés AP Photo/Petr David Josek
Tous droits réservés AP Photo/Petr David Josek
Par Stefan Grobe
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’institut international pour la démocratie et l'assistance électorale vient de publier son rapport sur l’état de la démocratie dans le monde. Toutes les régions de la planète connaissent un recul des paramètres démocratiques, mais l’Europe reste en tête du classement.

PUBLICITÉ

L’Europe reste la région du monde la plus performante en termes de démocratie. Mais le rapport publié cette semaine par l’institut international pour la démocratie et l'assistance électorale (International IDEA) note des reculs dans des pays aux valeurs et aux outils démocratiques établis.

Pour analyser de cette enquête, Euronews a interrogé la responsable de l'évaluation démocratique de l'International IDEA, Seema Shah.

Euronews :

Quelle est la situation ?

Seema Shah :

Ce n'est pas terrible. Il s'agit de la sixième année consécutive de baisse dans notre base de données, la plus longue période de ce type que nous ayons connue depuis que nous collectons des données. D'un autre côté, les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises. Nous avons des développements très encourageants dans certains pays du monde.

Euronews :

Plusieurs pays de l'UE figurent sur la liste des mauvais acteurs. Que s'est-il passé ?

Seema Shah :

Il est important de rappeler que l'Europe reste la région la plus performante au monde. Bien sûr, dans certains pays, y compris des pays très performants, il y a eu des baisses très importantes. Ces pays restent très performants, mais il est important d'enrayer ces baisses avant qu'elles ne s'aggravent. Nous avons donc constaté des restrictions de la liberté d'expression, de la liberté de la presse et de l'État de droit dans toute l'Europe et dans ces pays en particulier.

Euronews :

Voyez-vous également des signes encourageants en Europe ?

Seema Shah :

Nous avons identifié certains pays d'Europe centrale comme étant en quelque sorte le nouvel épicentre de la croissance démocratique dans la région. Nous avons constaté une croissance vraiment significative dans des pays comme la Moldavie, l'Arménie et la Slovénie. Et les progrès ont été assez spectaculaires dans certains cas.

Euronews :

PUBLICITÉ

Pourriez-vous être plus précise ?

Seema Shah :

Dans le domaine de la liberté d'expression, par exemple. C'est un domaine qui a reculé dans le monde entier. Mais en Arménie et en Moldavie, elle a en fait augmenté. En Slovénie, nous avons vu qu'un référendum a voté des réformes visant à renforcer l'indépendance du radiodiffuseur public. C'est une grande victoire pour les médias dans ce pays. En Moldavie, un nouveau tribunal s'est penché spécifiquement sur la corruption, ce qui a probablement contribué à l'amélioration du score d'absence de corruption. Il s'agit là de quelques exemples nationaux.

Euronews :

PUBLICITÉ

À l'échelle mondiale, nous constatons que la démocratie est attaquée. Comment peut-on améliorer les garde-fous des démocraties ?

Seema Shah :

Nous devons nous concentrer sur les institutions qui vacillent. Ainsi, dans le monde entier, nous constatons un déclin des élections crédibles, des parlements efficaces et de l'accès à la justice. Nous devons donc nous concentrer sur la transparence et sur les assemblées législatives dans le monde entier, ainsi que sur leur force et la rigueur avec laquelle elles mènent leurs activités.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendies de forêt : l'Albanie demande l'aide de l'UE

Glissement de terrain mortel en Slovaquie : au moins deux morts

L'OTAN réaffirme son soutien indéfectible à l'Ukraine