EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'UE approuve près de 4 milliards d'euros d'aides d'Etat pour soutenir les technologies vertes

Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne et Robert Habeck, ministre allemand de l'économie.
Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne et Robert Habeck, ministre allemand de l'économie. Tous droits réservés Lukasz Kobus/ EU
Tous droits réservés Lukasz Kobus/ EU
Par Stefan GrobeYolaine de Kerchove
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne a approuvé des aides d'État d'un montant de près de 4 milliards d'euros pour soutenir le secteur des technologies vertes.

PUBLICITÉ

Le projet le plus important est celui du producteur suédois de batteries Northvolt, qui a obtenu 902 millions d'euros d'aides d'État allemandes pour construire une usine de production de batteries pour véhicules électriques dans le nord de l'Allemagne.

Selon Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la concurrence, cette usine devrait accélérer la transition écologique de l'Union européenne et réduire la dépendance à l'égard des carburants.

L'aide allemande était nécessaire, car sans elle, Northvolt aurait construit l'usine aux États-Unis, a déclaré Mme Vestager.

"Soit nous ne faisons rien, et nous le savons grâce aux documents internes de Northvolt, et l'investissement aurait alors eu lieu aux États-Unis, soit nous permettons à un État membre d'égaler l'aide pour que l'investissement ait lieu ici", estime Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne.

Le ministre allemand de l'économie, Robert Habeck, s'est félicité de l'approbation de cette mesure, qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie visant à soutenir l'industrie européenne dans son ensemble.

"Imaginez que nous soyons complètement dépendants de la production chinoise ou américaine pour les énergies renouvelables, les batteries, les semi-conducteurs, c'est une menace pour l'avenir. Les investissements dont nous parlons sont donc des investissements dans notre sécurité économique."

L'usine aura une capacité annuelle de 60 GWh, ce qui correspond à 800 000 à 1 million de véhicules électriques par an, en fonction de la taille de la batterie.

La production débutera en 2026 et atteindra sa pleine capacité en 2029.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Finlande : la plus grande batterie de sable au monde sera mise en service d'ici un an

L'UE est dans la course mondiale au leadership en matière de technologies vertes

L’UE veut forger ses technologies propres et renforcer sa résilience