L'UE ajoute le chef politique du Hamas, Yahya Sinwar, à sa liste des terroristes

Yahya Sinwar, chef du Hamas à Gaza, salue ses partisans à son arrivée à une réunion dans une salle sur le bord de mer de la ville de Gaza, le 30 avril 2022.
Yahya Sinwar, chef du Hamas à Gaza, salue ses partisans à son arrivée à une réunion dans une salle sur le bord de mer de la ville de Gaza, le 30 avril 2022. Tous droits réservés Adel Hana/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Mared Gwyn Jones
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les États membres ont ajouté mardi le chef politique du Hamas, Yahya Sinwar, à la liste des terroristes de l'UE.

PUBLICITÉ

Le chef politique du Hamas, Yahya Sinwar, est désormais sur la liste européenne des terroristes. Cette mesure permet aux 27 de geler ses fonds et ses différents actifs financiers dans les États membres. Les opérateurs basés dans l'UE ont aussi interdiction de mettre des ressources économiques à sa disposition.

Considéré comme l'une des principales figures d'interconnexion entre les ailes politique et militaire du Hamas, Yahya Sinwar a été élu en 2017 commandant des forces armées de l'organisation et chef général à Gaza.

Il a déjà été arrêté par Israël à plusieurs reprises avant d'être libéré dans le cadre d'un échange de prisonniers en 2011.

Il a été ajouté en 2015 à la liste des terroristes des États-Unis.

Yahya Sinwar aurait été impliqué dans l'attentat meurtrier du 7 octobre qui a provoqué la guerre en cours avec Israël. Le Royaume-Uni l'a ciblé dans un ensemble de sanctions en décembre dernier, ainsi que d'autres hauts responsables du Hamas.

Le mouvement islamiste palestinien est considéré comme une organisation terroriste par l'Union européenne et d'autres alliés occidentaux.

Yahya Sinwar est le troisième haut responsable du Hamas à être personnellement sanctionné par l'UE depuis l'éclatement du conflit en octobre.

Le 8 décembre, les États membres de l'UE ont également désigné Mohammed Deif et Marwan Issa, hauts responsables de l'aile militaire du Hamas, comme terroristes.

Ces sanctions visent à étouffer les ressources financières du mouvement palestinien et à empêcher ses militants d'orchestrer d'autres attaques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Etats-Unis sanctionnent à nouveau les réseaux de financement du Hamas

Gaza : Yahya Sinouar, nouveau chef du bureau politique du Hamas à Gaza

En Espagne et en France, la colère agricole ne retombe pas