Attaques des Houthis en mer Rouge : l'UE prévoit une mission navale

AP
AP Tous droits réservés AP/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Union européenne prévoit de lancer une mission navale en mer Rouge pour protéger le trafic maritime des attaques des Houthis.

PUBLICITÉ

L'Union européenne prévoit de lancer une mission navale en mer Rouge dans les trois semaines à venir pour aider à protéger les navires de marchandises contre les attaques des rebelles houthis au Yémen, qui entravent le commerce et font monter les prix.

Le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell souhaite que la mission soit opérationnelle d'ici le 17 février. Selon lui, sept pays de l'UE sont prêts à fournir des navires ou des avions et la Belgique s'est déjà engagée à envoyer une frégate.

La semaine dernière, les forces américaines et britanniques ont bombardé plusieurs cibles dans huit endroits utilisés par les Houthis soutenus par l'Iran. C'était la deuxième fois que les deux alliés menaient des frappes de représailles coordonnées contre les capacités de lancement de missiles des rebelles.

Les Houthis mènent une campagne persistante d'attaques de drones et de missiles contre les navires commerciaux depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas en octobre.

Cependant Borrell a insisté sur le fait que la mission de l'UE ne participera à aucune frappe militaire.

"L'objectif est la protection des navires" a-t-il dit. "Interception des attaques contre les navires."

Les ministres de la Défense de l'UE doivent encore décider quel pays membre devrait diriger l'effort naval, la France, la Grèce et l'Italie étant en lice pour ce rôle, et où le siège de la mission devrait être basé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula von der Leyen fixe ses limites d’une majorité à l’issue des élections européennes

Les familles d'otages israéliens demandent l'aide de l'UE pour obtenir leur libération

Guerre en Ukraine : nouvelles sanctions de l'UE contre la Russie, pour la première fois des entreprises chinoises sont visées