L'accord de l'UE sur les travailleurs des plateformes numériques tombe à l'eau

La directive sur les travailleurs des plates-formes (PWD) vise à améliorer les conditions des personnes qui travaillent pour des applications telles qu'Uber, Deliveroo et Glovo.
La directive sur les travailleurs des plates-formes (PWD) vise à améliorer les conditions des personnes qui travaillent pour des applications telles qu'Uber, Deliveroo et Glovo. Tous droits réservés Manu Fernandez/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Manu Fernandez/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Par Jorge Liboreiro
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une minorité d'Etats membres a bloqué vendredi une loi destinée à améliorer les conditions des travailleurs des plateformes dans l'Union européenne.

PUBLICITÉ

Il n’y a pas de majorité entre les 27 Etats membres de l’UE pour approuver une législation pour mieux encadrer les droits des travailleurs via les plateformes numériques.

L'Allemagne a choisi vendredi de s'abstenir, ce qui a constitué une minorité de blocage et a fait échouer l’accord politique pourtant conclu la semaine dernière entre le Conseil, qui représente les pays membres, et le Parlement européen.

Ce compromis était considéré comme la dernière chance pour valider cette loi au cours de cette mandature en raison des procédures institutionnelles et de la fin des travaux du Parlement européen en vue de la campagne à venir pour les élections européennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Norvège, des livraisons par drone jusqu'à 17 km de distance

Uber et Deliveroo pourraient bientôt coûter plus cher : êtes-vous prêt à payer ?

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE