L’ancienne maire de Berlin victime d’une agression

a
a Tous droits réservés Ebrahim Noroozi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Ebrahim Noroozi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Récemment, plusieurs responsables politiques ont été menacés ou agressés en Allemagne. Ces incidents se déroulent dans un contexte électoral tendu, avec notamment les élections européennes le 9 juin.

PUBLICITÉ

Alors qu'elle se trouvait dans une bibliothèque du sud de la capitale allemande, Franziska Giffey a été frappée à la tête et au cou avec un sac par un inconnu. Elle a été légèrement blessée, selon la police, qui a précisé que deux suspects ont été arrêtés.

L’actuelle ministre de l’Économie de la ville-Etat de Berlin, membre du Parti Social Démocrate Franziska Giffey a dû ensuite se rendre à l’hôpital pour être soignée pour des douleurs à la tête.

C'est la troisième fois qu'un politicien allemand tombe dans une embuscade au cours des dernières semaines.

L'actuel maire de Berlin, Kai Wegner, l'a assuré de son soutien et a déclaré que "quiconque s'en prend aux hommes et aux femmes politiques s'en prend à la démocratie"

Mardi soir, une autre agression a eu lieu à Berlin : une femme politique qui collait des affiches électorales a été menacée et bousculée par un homme, une femme lui a ensuite craché au visage, selon la police.

Des attaques nombreuses à l'approche des élections européennes et de scrutins régionaux

Les récentes attaques ont visé des élus verts, le reste étant réparti entre des membres de l'AfD, l'Alternative pour l'Allemagne, un mouvement d'extrême droite, et enfin du parti social-démocrate.

Près de 3 000 délits ont été commis contre des responsables politiques en Allemagne en 2023, selon la police. Des chiffres en hausse par rapport à l’année précédente.

Certains politiciens ont demandé un renforcement de la présence policière notamment lors des meetings de campagne.

La ministre de l'intérieur fédérale Nancy Faeser s'est saisie du dossier en compagnie des ministres de l'Intérieur des Länder, (régions en Allemagne ). 

Elle a plaidé pour la mise en place de procédures judiciaires plus rapides et plus sévères, _"_pour que le délinquant se rende compte : "Ah, il y aura des conséquences".

"Je pense que c'est très important dans un État de droit" a t-elle affirmé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine et la Russie échangent des attaques de drones

Le Premier ministre slovaque, blessé par balles, ne se trouve plus dans un état critique (hôpital)

L'accolade du pape François à un Israélien et un Palestinien à Vérone