Nouvelle-Calédonie : l'état d'urgence est en vigueur, l'armée a été mobilisée

a
a Tous droits réservés Clotilde Richalet/Copyright 2021 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Clotilde Richalet/Copyright 2021 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un second gendarme a été tué ce jeudi à la suite d'un "tir accidentel", a annoncé Gérald Darmanin. Depuis lundi, le bilan en Nouvelle-Calédonie s'élève à cinq morts, dont deux gendarmes.

PUBLICITÉ

L’armée a été mobilisée pour sécuriser les ports et l’aéroport. Alors que les incendies d’habitations et les pillages se poursuivent notamment dans l’agglomération de Nouméa, l’état d’urgence est entré en vigueur ce jeudi matin, et ce, pour douze jours. Le réseau social TikTok a été interdit sur l’île.

Un premier Airbus A330 est arrivé à Nouméa dans la nuit. Il transportait quelques-uns des 500 policiers et gendarmes appelés en renfort. Des membres du RAID font partie du voyage. En tout, "un millier de membres des forces de l'ordre seront déployés" sur place, selon le Premier ministre Gabriel Attal. 

Deux autres avions de l’armée de l’air française étaient également en route vers Nouméa vers midi, heure française.     

Un escadron va être en charge de la sécurisation de l’aéroport, qui était jusque-là fermé.

Emmanuel Macron, qui présidera un nouveau Conseil de défense ce jeudi, avait proposé aux élus calédoniens un échange par visioconférence. Ce dernier a été finalement annulé, "car les élus ne veulent pas dialoguer les uns avec les autres" a déclaré l'Élysée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine et la Russie échangent des attaques de drones

Le Premier ministre slovaque, blessé par balles, ne se trouve plus dans un état critique (hôpital)

L'accolade du pape François à un Israélien et un Palestinien à Vérone