EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L’UE présente ses condoléances après la mort du président iranien

a
a Tous droits réservés Mert Gokhan Koc/AP
Tous droits réservés Mert Gokhan Koc/AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'Iran a décrété cinq jours de deuil après la mort du président Ebrahim Raïssi et de sept autres passagers de l’hélicoptère. La cause de l'accident n'est pas encore connue.

PUBLICITÉ

De nombreux dirigeants internationaux ont réagi à l'annonce du décès du président iranien.

Dans un message posté sur X, le président du Conseil européen Charles Michel a présenté les "sincères condoléances" de l'UE.

L'Union européenne présente ses condoléances pour la mort du président de la République islamique d'Iran, Ebrahim Raïssi, du ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, et d'autres responsables iraniens impliqués dans le tragique accident d'hélicoptère survenu dimanche. L'UE exprime sa sympathie aux familles de toutes les victimes et aux citoyens iraniens concernés”, peut-on également lire dans un communiqué publié sur le site officiel de l’Union européenne.

Dimanche soir, l’UE avait annoncé avoir activé son système de cartographie pour aider l’Iran à retrouver l’appareil. 

"À la demande d'assistance de l'Iran, nous activons le service de cartographie de réponse rapide CopernicusEMS de l'UE en raison de l'accident d'hélicoptère qui transporterait le président de l'Iran et son ministre des Affaires étrangères", a déclaré mardi sur X le commissaire européen en charge de l'aide humanitaire, Janez Lenarcic.

L’hélicoptère présidentiel s’est écrasé dimanche, dans une zone montagneuse, au retour une visite d’Ebrahim Raïssi en Azerbaïdjan.

Les débris de l’hélicoptère ont été localisés, mais aucun survivant n’a été retrouvé. Les sept autres personnes qui l’accompagnaient sont également décédées. Parmi elles, se trouvait le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Proche-Orient : Chypre répond aux menaces du Hezbollah

Les libéraux et l'extrême droite se disputent la troisième place au Parlement européen

Les bombardements russes ravagent les villes ukrainiennes près de la frontière