EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine en visite officielle au Bélarus pour parler défense et économie

Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko.
Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Vladimir Poutine a commencé une visite officielle de deux jours chez son fidèle homologue du Bélarus. L'armée russe y a récemment installé des armes nucléaires tactiques.

PUBLICITÉ

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue du Bélarus Alexandre Loukachenko se sont rencontrés à Minsk pour renforcer leur alliance sur le continent oriental tout en discutant des préoccupations économiques et sécuritaires.

Avant le début de la réunion, une cérémonie a eu lieu jeudi soir au Palais de l'Indépendance. Alexandre Loukachenko – longtemps surnommé « le dernier dictateur d'Europe » – a lancé les débats en félicitant le président russe pour sa venue. 

"Comme nous l'avons convenu hier, nous avons toujours deux parties (au menu). Les questions de sécurité et les questions économiques. Nous avons toujours reporté l'examen des questions économiques par nos gouvernements", a déclaré Loukachenko.

"Mais aujourd'hui, c'est juste l'occasion d'entendre ce qui a déjà été fait en ce qui concerne nos instructions, et nous avons un ou deux problèmes et demi à résoudre. Écoutons les experts, ils nous feront rapport."

Vladimir Poutine s'est rendu au Bélarus lors de ce voyage de deux jours pour souligner les liens étroits du Kremlin avec son allié voisin qui a joué un rôle déterminant dans le conflit en Ukraine.

Bien que les forces bélarusses n’aient pas participé directement à la guerre en Ukraine, le pays a servi de tremplin aux troupes russes entrant dans le nord de l’Ukraine. Dépendant des prêts russes et de l’énergie subventionnée, le pays a permis que son territoire soit utilisé comme base de transit.

En 2023, la Russie a également transféré certaines de ses armes nucléaires tactiques vers ce pays.

Vladimir Poutine, qui entame son cinquième mandat, s'est rendu en Chine au début du mois et devrait se rendre en Ouzbékistan dimanche.

Le dirigeant bélarus a récemment nommé un nouveau chef d'état-major militaire du pays, une décision qui, selon les analystes, vise à montrer au Kremlin la plus grande loyauté envers son allié.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Pologne va investir 2,3 milliards d'€ pour renforcer sa frontière avec la Russie et le Bélarus

Un juge polonais demande l'asile au Bélarus

Plusieurs migrants disparus depuis lundi dans un naufrage retrouvés au large de l'Italie