EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Cancer du sein : les avancées de la nanotechnologie primée par l'UE

En partenariat avec The European Commission
euronews
euronews Tous droits réservés 
Tous droits réservés 
Par Jeremy Wilks
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le prix Radar de l'Innovation de l'UE pour la recherche a été attribué à Nanocargo, une nanotechnologie qui cible le cancer directement à l'intérieur de la tumeur. Cette méthode est différente des approches classiques.

Dans quelle mesure la technologie Nanocargo qui vient de remporter le prix Radar de l'Innovation de l'Union européenne est-elle différente des thérapies actuelles ?

Joanna Bauer, professeure assistante d'ingénierie biomédicale, dirige l'équipe qui en est à l'origine à l'École polytechnique de Wrocław en Pologne. Elle nous précise les caractéristiques de cette technique en cours de développement distinguée du plus prestigieux prix européen pour la recherche.

"Nos nanoparticules amènent le traitement directement dans le cancer"

"Habituellement, quand on a une patiente atteinte d'un cancer du sein, la première procédure, c'est la chirurgie et elle s'accompagne de chimiothérapie et de radiothérapie," indique Joanna Bauer.

"Notre approche est différente de ces approches classiques parce qu'elle est totalement nouvelle : nous envoyons directement nos nanoparticules sur le cancer," souligne-t-elle. "Ce qui veut dire que nous n'avons pas besoin de procéder à de la chirurgie : ces nanoparticules amènent le traitement directement dans le cancer," précise-t-elle.

"Elles ne s'attachent pas aux cellules saines"

"Mais ces nanoparticules," poursuit la professeure assistante d'ingénierie biomédicale, "sont aussi conçues de manière à pouvoir reconnaître les cellules de manière intelligente : elles ne s'attachent pas aux cellules saines."

"En plus du fait que nous délivrons un traitement," fait-elle remarquer, "nous utilisons aussi de la lumière et un champ magnétique et ce sont ces deux outils qui ensemble, surchauffent les cellules cancéreuses et donc, les détruisent de l'intérieur sans que nous ayons besoin d'un acte de chirurgie," conclut-elle.

Journaliste • Jeremy Wilks

Partager cet article

À découvrir également

Toutes et tous à vos rubans roses : c'est le mois de sensibilisation au cancer du sein

Un plan européen de 4 milliards d’euros contre le cancer