This content is not available in your region

"H&M doit guider notre industrie vers la durabilité et la circularité" selon sa direction

Par Isabelle Kumar
euronews_icons_loading
Pascal Brun
Pascal Brun   -   Tous droits réservés  euronews

Directeur du développement durable chez H&M, le géant mondial du prêt-à-porter connu pourtant pour sa mode éphémère, Pascal Brun occupe une fonction taillée pour lui. Il est déterminé à atteindre l'objectif durable ambitieux que s'est fixé son entreprise, à savoir de devenir positive pour le climat d'ici à 2040. Il assure que son groupe entend non seulement améliorer ses propres pratiques, mais aussi mener l'ensemble de l'industrie de la mode vers un modèle plus durable.

"Notre taille implique des responsabilités," nous indique Pascal Brun. "La façon dont la mode est consommée et produite aujourd'hui n'est pas durable, nous devons faire évoluer notre secteur et notre ambition, c'est de passer du linéaire au circulaire," assure-t-il.

Pour y parvenir, il indique que la marque veut s'assurer que les matériaux avec lesquels elle élabore ses produits soient utilisés le plus longtemps possible avant d'être convertis en nouveaux produits ou matières premières.

"On peut continuer à faire des articles à la mode sans nuire à la circularité," souligne-t-il en citant en exemple, la veste qu'il porte lors de notre interview : "Tout a été conçu pour que [ce produit] soit plus durable, circulaire ; il est constitué depièces et d’éléments qui peuvent facilement être désassemblés et recyclés."

Développer l'offre de produits plus durables

Mais la multinationale a encore de quoi faire pour avancer dans sa démarche durable : il lui reste à trouver comment faire changer sa production durable d'échelle et développer l'offre en la matière. Aujourd'hui, l'offre de matériaux recyclés n'est pas à la hauteur de la demande croissante pour les articles qui en contiennent. Pascal Brun espère que l'innovation apportera des solutions en étant financée par un élan de commandes où "l'activité crée des opportunités."

"Nous devons créer des partenariats, rassembler ces innovateurs et commencer à établir un partenariat commun qui permette de progresser," indique-t-il.

Le développement de matériaux plus verts est une autre piste que la recherche pourrait explorer pour rendre les vêtements plus respectueux de l'environnement.

Des tonnes de microplastiques finissent dans nos océans en étant libérés à chaque fois que nos habits sont lavés. L'un des moyens d'y remédier selon Pascal Brun serait d'informer les consommateurs sur les sacs à linge qui lors du lavage, permettent de retenir les microplastiques. Un autre consiste, d'après lui, à développer de nouvelles techniques de filature des tissus qui évitent qu'ils ne s'en échappent.

euronews
Pascal Brun lors de notre interview à Stockholmeuronews

Miser sur l'innovation

Des technologies comme des plastiques capables de capturer le CO2 et la culture du coton en laboratoire s'annoncent aussi prometteuses selon le directeur du développement durable chez H&M. Il précise que son groupe soutient la recherche sur toute une série de matériaux, dont du cuir développé à partir de cellules de manière à ce qu'il "ne provienne plus d'une vache ou d'un mouton," fait-il remarquer.

Pascal Brun a un conseil à donner aux entreprises qui cherchent à devenir plus durables : "Il faut oser être audacieux, oser s'engager et oser être transparent," dit-il avant de conclure : "Il s'agit de savoir comment encourager les gens et les inspirer pour qu'ils mènent eux aussi ces initiatives, c'est la seule façon pour nous de créer un changement dans notre industrie."

Journaliste • Isabelle Kumar