This content is not available in your region

Métavers : Séoul ouvre la porte de ce nouvel univers numérique

Access to the comments Discussion
Par Julie Gaubert
Vue de Séoul de nuit
Vue de Séoul de nuit   -   Tous droits réservés  Canva

Début novembre, le gouvernement métropolitain de Séoul a annoncé vouloir devenir la première grande ville du monde à entrer dans le métavers (ou metaverse en anglais).

Provisoirement appelé Metaverse Seoul, le projet consiste dans la création d'un écosystème de communication virtuel regroupant tous les domaines dans lesquels intervient l'administration municipale. Ce qui inclura progressivement, en trois étapes, à partir de l'année prochaine, les services économique, culturel, touristique, éducatif et civil.

Plan "Seoul Vision 2030"

Le métavers fait référence à un monde virtuel 3D partagé dans lequel on peut interagir à l'aide d'équipements de réalité augmentée et virtuelle. Ces plateformes ont gagné en popularité ces dernières années car de plus en plus de personnes ont déplacé leurs activités en ligne, notamment en raison de la pandémie de Covid-19.

La capitale sud-coréenne a investi 3,9 milliards de wons (environ 2,8 milliards d'euros) dans ce projet qui s'inscrit dans le cadre du plan Seoul Vision 2030 lancé par son maire Oh Se-hoon. Ce plan vise à faire de Séoul "une ville de coexistence, de sécurité et d'émotion et un leader mondial," a précisé Oh Se-hoon.

Si ce projet devient réalité, les habitants de Séoul pourront bientôt mettre leur casque de réalité virtuelle pour rencontrer des fonctionnaires de la ville dans ce nouvel espace. Ils pourront même assister à de grands événements.

Lee Jin-man / AP
Des spectateurs munis de lunettes 3D lors d'une projection du film "Avatar" au Seoul Digital Forum à SéoulLee Jin-man / AP

Célébrer dans de nouvelles dimensions

Ainsi, quand comme le veut la tradition, la cloche du beffroi Bosingak sonnera à minuit pour le Nouvel An 2022, l'événement aura lieu dans la vie réelle, mais aussi dans le métavers.

Le gouvernement métropolitain de Séoul mettra progressivement à disposition sur sa plateforme métaverse, diverses installations et services de soutien aux entreprises, notamment le bureau du maire virtuel, le Seoul FinTech Lab, Invest Seoul et Seoul Campus Town.

La ville a annoncé dans un communiqué, l'ouverture en 2023 du "Metaverse 120 Centre" (nom provisoire), un centre de services publics virtuel. Les agents publics avatars du métavers proposeront des consultations et un service civil qui n'étaient disponibles que dans le centre dédié au sein de l'Hôtel de ville de Séoul.

De plus, les principales attractions touristiques de la capitale comme la place Gwanghwamun, le palais Deoksugung et le marché de Namdaemun seront présentées dans la "zone touristique virtuelle".

Quant aux sites historiques aujourd'hui disparus comme la porte Donuimun (l'une des quatre portes mineures de la capitale détruites en 1915), ils seront recréés dans l'espace virtuel.

À partir de 2023, les principaux festivals de Séoul tels que celui des Lanternes se dérouleront également dans le métavers de manière à ce que tous les habitants du monde puissent en profiter.

Le gouvernement métropolitain développera également des services pour les personnes socialement vulnérables, notamment des contenus de sécurité et de simplification destinées aux personnes handicapées s'appuyant sur la réalité mixte (XR).

JUNG YEON-JE / AFP
Un écran numérique affichant les conditions météo en cours dans le centre de Séoul, le 6 août 2012JUNG YEON-JE / AFP

Dépasser les contraintes temporelles et spatiales

Avec Séoul qui se prépare à devenir une ville métaverse, une nouvelle étape est franchie dans l'évolution des villes intelligentes.

Selon le site Quartz, la ville prévoit d'utiliser l'intelligence artificielle pour surveiller ses égouts et ses centres de traitement des eaux usées. "Un chatbot d'intelligence artificielle servira de concierge public qui répondra aux questions et aux plaintes du public liées à tout, des infractions au stationnement aux protocoles COVID-19," indique-t-il.

Ce grand saut pourrait permettre de surmonter les restrictions dans le monde réel que constituent notamment les contraintes temporelles ou spatiales et les barrières linguistiques, la plateforme métaverse étant développée avec des technologies avancées.

ED JONES / AFP
Photo prise le 10/01/21 d'un pont desservant Séoul au-dessus du fleuve Han geléED JONES / AFP

"Séoul fera office de pionnier d'un nouveau continent appelé "Metaverse Seoul" en alliant la demande publique et la technologie privée," a assuré Park Jong-soo, directeur général de la politique des villes intelligentes au gouvernement métropolitain de Séoul.