PUBLICITÉ

"Starship", la mégafusée de SpaceX, explose en vol trois minutes après son premier décollage

L'explosion du vaisseau spatial Starship de SpaceX, peu après son décollage de la rampe de lancement lors d’un essai en vol depuis la base stellaire de Boca Chica, au Texas
L'explosion du vaisseau spatial Starship de SpaceX, peu après son décollage de la rampe de lancement lors d’un essai en vol depuis la base stellaire de Boca Chica, au Texas Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La fusée conçue par la société d’Elon Musk se compose de deux éléments dont le "Starship" censé, à terme, transporter du fret ou des passagers, ce qui en ferait le plus gros vaisseau habitable jamais conçu.

PUBLICITÉ

La mission a pris fin prématurément pour Starship. La plus grande fusée du monde a explosé ce jeudi peu après son décollage depuis la base spatiale Starbase, dans le Texas. Il s'agissait du premier vol test de ce véhicule développé par SpaceX pour des voyages vers la Lune et Mars.

Starship, mastodonte noir et argenté de 120 mètres de haut, s'était élevé dans le ciel dans une gigantesque boule de feu, sous les cris de joie des employés de SpaceX. D'après le plan de vol, le premier étage, Super Heavy, était censé se détacher et retomber dans les eaux du golfe du Mexique environ trois minutes après le décollage. Mais cette séparation n'a pas eu lieu, la fusée continuant à pivoter avant d'exploser.

Un prochain test dans "quelques mois"

L'explosion de Starship ne représente pas un échec pour l'entreprise du milliardaire Elon Musk. Le décollage de la fusée de son pas de tir représente déjà une immense réussite pour SpaceX.

"Félicitations à l'équipe de SpaceX pour ce lancement test palpitant de Starship!", a réagi Musk sur Twitter, le réseau social dont il est le propriétaire. "Nous avons appris énormément de choses en vue du prochain test dans quelques mois."

Il est encore trop tôt pour connaître les causes précises de l'explosion de la fusée de SpaceX, mais l'entreprise a indiqué que "Starship a connu un désassemblement rapide et non prévu avant la séparation des étages".

Des moteurs ne se sont pas allumés

"Nos équipes continueront à étudier les données et à travailler en vue de notre prochain vol test", a expliqué SpaceX sur son compte Twitter. "Le test d'aujourd'hui nous aidera à améliorer la fiabilité de Starship pour que SpaceX permette à l'humanité de devenir multiplanétaire."

"Il ne faut jamais confondre un essai et un échec", a réagi sur le même réseau social le spationaute français Thomas Pesquet. "Loin d'être une fataité, le tir du jour sera source de leçon. SpaceX est connu pour pousser les limites et accepter les erreurs."

Une première tentative de lancement de Starship avait été annulée dans les dernières minutes du compte à rebours lundi à cause d'un problème technique. "Il s'agit du premier vol d'une fusée immense, très complexe", avait déclaré dimanche Elon Musk, en qualifiant ce test de "très risqué".

Starship n'avait encore jamais volé dans sa configuration complète avec son premier étage Super Heavy, équipé de pas moins de 33 moteurs Raptor et offrant une poussée au décollage environ deux fois plus puissante que la légendaire Saturn V, la fusée du programme lunaire Apollo. Sur les images du décollage, on pouvait d'ailleurs observer que quelques-uns des moteurs Raptor de Starship n'étaient pas allumés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

SpaceX fait enfin décoller sa fusée géante Falcon 9 Heavy et déploie trois nouveaux satellites

Décollage réussi pour la fusée SpaceX, en route vers la Station spatiale internationale

L'Union européenne souhaite faciliter l'usage de la voiture électrique en Europe