La Nasa crée une bibliothèque des "sons de l'univers"

Falaises cosmiques dans la nébuleuse de la Carène (image NIRCam)
Falaises cosmiques dans la nébuleuse de la Carène (image NIRCam) Tous droits réservés NASA - James Webb Space Telescope
Par Camille Bello
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

À quoi ressembleraient les profondeurs de notre galaxie si nous pouvions entendre leur mélodie ? Pour tenter de répondre à cette question, le projet de "sonorisation" de la Nasa transforme les données recueillies aux confins de l'univers en sons.

PUBLICITÉ

À quoi ressembleraient les profondeurs de notre galaxie si nous pouvions entendre leur mélodie ? Pour tenter de répondre à cette question, le projet de "sonorisation" de la Nasa transforme les données recueillies aux confins de l'univers en sons, voire en symphonies.

Ce projet s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par l'agence spatiale américaine pour permettre aux personnes malvoyantes de découvrir la beauté du cosmos par le biais de sons. Elle a récemment publié 16 représentations de données qui offrent pour la première fois des interprétations audio de la Voie lactée et d'autres galaxies.

Sonoriser à partir de visuels

Les télescopes permettent aux scientifiques de voir différents objets de notre univers en filtrant les images à travers différents types de lumière. L'ajout de couleurs aux objets observés permet, par exemple, de distinguer les différents éléments chimiques qui font partie des phénomènes observés. Sans traitement d'image, les représentations visuelles du cosmos seraient difficilement observables.

La sonorisation fonctionne selon le même principe mais avec un autre type de traitement. En résumé, la technique consiste à traduire chaque information par un son. Chaque données est ainsi "traduite" en photographies époustouflantes, impressions en 3D, applications de réalité virtuelle ou, dans le cas présent, sons.

"Il s'agit d'un processus de traduction au cours duquel nous faisons des choix, en utilisant la science pour nous guider", explique Kimberly Arcand, chef de projet à l'Observatoire Chandra des rayons X de la Nasa, au cours d'un entretien avec Universe Unplugged, un projet faisant partie de l'initiative "Universe of Learning" (univers d'apprentissage) de la Nasa.

Pour le projet Universe of Sound, Mme Arcand et son équipe de scientifiques spécialisés dans la visualisation ont pris des données d'observation réelles provenant de télescopes - des séries de uns et de zéros - qu'ils ont traduites en fréquences audibles par l'oreille humaine.

Les sonorisations combinent les données de télescopes tels que l'observatoire de rayons X Chandra, le télescope spatial Hubble et le télescope spatial James Webb de la Nasa, formant ainsi une "sorte de symphonie, chacun jouant de son propre instrument", explique l'astrophysicien et musicien Matt Russo dans la même interview. Les différents télescopes captant différentes couches de lumière (optique, infrarouge et rayons X), ils représentent chacun "un instrument différent".

Pour certaines visualisations, le temps - c'est-à-dire la composition des sons - a été interprété de gauche à droite ; pour d'autres, de haut en bas. Les différentes formes et structures de l'image ont déterminé la hauteur des notes dans chaque sonorisation. Par exemple, des lumières vives situées en bas de l'image peuvent représenter des notes graves, et des lumières vives situées en haut de l'image des notes plus aiguës. La luminosité des lumières ou des rayonnements balayés dans les images jouent sur les niveaux sonores.

Toutes les sonorisations ne sont pas égales

Les sonorisations ont été créées à l'aide de différentes techniques en fonction de l'objet et des données disponibles. Cela a permis de représenter les données scientifiques de la manière la plus logique pour chaque phénomène cosmique.

Voici quelques-unes de nos sonorisations préférées dans le splendide dernier album de la Nasa. Lisez les descriptions de chaque vidéo Youtube pour obtenir des détails sur les choix de composition et la source des visualisations.

Le centre galactique de la Voie lactée
L'amas de la Balle
La nébuleuse du Crabe
La galaxie du Tourbillon, autrement appelée M51
Un trou noir au centre de l'amas de Persée

Depuis des années, la Nasa s'efforce de rendre les connaissances spatiales disponibles et accessibles de manière innovante. Qu'il s'agisse d'outils permettant d'explorer la diversité du paysage cosmique à l'aide de télescopes sophistiqués, de programmes visant à enseigner les sciences de la Terre aux enfants des écoles primaires ou de partenariats avec des sociétés de jeux vidéo pour créer des jeux éducatifs, l'agence spatiale dispose d'une myriade de projets pour nous aider à comprendre les merveilles lointaines de notre univers.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ingenuity : le "petit hélicoptère" de la NASA effectue son dernier vol sur Mars

Le plus gros échantillon d'astéroïde jamais collecté a atterri aux États-Unis

Ovnis : la NASA veut pouvoir enquêter librement et sérieusement