Elon Musk se défend d'avoir vendu ces terminaux de communication Starlink à l'armée russe

 Elon Musk apparaît lors d'un événement avec le Premier ministre britannique Rishi Sunak à Londres, le 2 novembre 2023.
Elon Musk apparaît lors d'un événement avec le Premier ministre britannique Rishi Sunak à Londres, le 2 novembre 2023. Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Somaya Aqad, Euronews, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le milliardaire américain est accusé par les autorités ukrainiennes d'avoir fourni aux troupes russes son système de communication Starlink. Elon Musk nie ces allégations alors que Kyiv déclare disposer d'une preuve.

PUBLICITÉ

Le service de renseignement militaire ukrainien a déclaré dimanche que l'on avait découvert que les forces russes utilisaient des terminaux Starlink pour faciliter leurs attaques. Il a publié ce qu'il a déclaré être un enregistrement d'une conversation interceptée entre deux soldats russes comme preuve.

Les terminaux Starlink, qui utilisent une série de satellites gérés par Space X, la société d'Elon Musk, pour fournir des communications à grande vitesse, ont été essentiels pour donner à l'armée ukrainienne un avantage sur les troupes russes.

Cependant, de nombreux rapports faisant état de l'utilisation par les soldats russes de Starlink sur la ligne de front de l'Ukraine occupée ont commencé à faire surface dans les médias ukrainiens au cours des dernières semaines.

Ces informations ont incité Space X à publier une déclaration sur les médias sociaux le 8 février, affirmant qu'elle ne faisait "aucun commerce avec le gouvernement russe ou son armée".

Le Kremlin a également fermement rejeté les accusations de Kiev.  Le porte parole Dmitri Peskov a déclaré lundi que le système Starlink de SpaceX d'Elon Musk n'était pas certifié pour une utilisation en Russie, et a ajouté qu'il n'interviendrait pas dans les discussions entre Kiev et Musk.

Toutefois, des composants technologiques occidentaux ont régulièrement été trouvés dans l'arsenal russe, Moscou étant devenu plus habile à échapper aux sanctions, en important souvent des marchandises par l'intermédiaire de pays tiers.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le patient porteur de la puce cérébrale Neuralink capable de déplacer une souris d'ordinateur par la pensée, selon Elon Musk

Des familles divisées par la guerre entre l’Ukraine et la Russie

Comment les drones iraniens "kamikazes" Shahed sont utilisés en Ukraine