EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Dolph Lundgren, Lindsay Lohan, et d'autres célébrités américaines utilisées à leur insu pour une campagne de désinformation contre la présidente moldave

Présidente de la Moldavie Maia Sandu, octobre 2023
Présidente de la Moldavie Maia Sandu, octobre 2023 Tous droits réservés Anthony Anex/Keystone via AP
Tous droits réservés Anthony Anex/Keystone via AP
Par Anna Desmarais
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Un nouveau rapport fait état d'une tentative d'utilisation de célébrités américaines via Cameo pour cibler la présidente de la Moldavie.

PUBLICITÉ

La présidente de la Moldavie, Maia Sandu, a été la cible d'une campagne d'attaque en septembre dernier : un effort apparemment coordonné par des célébrités américaines sur Cameo, une plateforme vidéo en ligne, appelant à sa chute.

Le hic : les célébrités, dont Dolph Lundgren, Lindsay Lohan et Brian Baumgartner, ont été manipulées pour lancer ces attaques géopolitiques.

Telle est la conclusion d'un nouveau rapport du Digital Forensic Research Lab (DFRLab) du Conseil atlantique, un groupe de réflexion qui étudie la désinformation et l'avenir des droits numériques.

Cameo est une plateforme qui permet aux utilisateurs de payer des célébrités et des vedettes de la télévision pour enregistrer une vidéo avec le texte qu'ils souhaitent lire. Les clients précisent à qui s'adresse le message et pourquoi il doit être enregistré, paient le tarif indiqué par la célébrité et reçoivent la vidéo.

Euronews Next a contacté Cameo pour obtenir un commentaire, mais n'a pas reçu de réponse avant la publication.

Les vidéos commencent par un salut chaleureux à la présidente, mais elles sont, ensuite, interrompues par un texte en russe : "Nous, stars d'Hollywood, soutenons le peuple de Moldavie dans son désir de vous renverser, Sandu. Nous nous joignons au flash mob #DavaiteSkinemSandu" (qui se traduit par #Let'sBringDownSandu en russe).

Le rapport du DFRLab indique que les vidéos ne semblent pas être des deepfakes mais qu'elles ont été éditées en utilisant de faux sous-titres "sans le consentement des célébrités impliquées".

La vidéo a été partagée par d'importants canaux pro-russes sur Telegram et a été visionnée au moins deux cent mille fois.

Le rapport conclut que les opérations tentent de "discréditer et d'affaiblir l'actuelle administration pro-européenne de la Moldavie", car la présidente Maia Sandu "s'oriente vers l'intégration européenne et s'éloigne de la sphère d'influence de la Russie".

Les prochaines élections en Moldavie sont prévues pour l'automne et Maia Sandu est candidate à sa réélection. Les médias locaux affirment qu'elle lie sa candidature à une " intégration totale à l'UE".

En décembre, l'UE a décidé d'ouvrir des négociations d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moldavie : un référendum de la Transnistrie sur son annexion à la Russie ?

Portraits croisés de jeunes Moldaves divisés sur l'adhésion à l'Union européenne

La Moldavie va s'attaquer aux oligarques soutenus par la Russie en vue de son adhésion à l'UE, selon le ministre des Affaires étrangères