L’UE valide l'ouverture des négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie

Intervention vidéo du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors du sommet européen à Bruxelles
Intervention vidéo du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors du sommet européen à Bruxelles Tous droits réservés Omar Havana/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Réunis en sommet, les 27 chefs d’Etat et de gouvernement se sont mis d’accord pour ouvrir les discussions avec Kyiv et Chisinau. Les dirigeants sont parvenus à surmonter l’opposition de la Hongrie qui menaçait d’utiliser son veto.

PUBLICITÉ

"Le Conseil européen a décidé d'ouvrir des négociations d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie". Le message sur X, ex-Twitter, du président du Conseil européen, Charles Michel, indique que l’Ukraine et la Moldavie poursuivent leur marche en avant vers l’UE.

Cette annonce, faite jeudi au cours du sommet des dirigeants de l’UE à Bruxelles, met fin aux incertitudes croissantes de ces derniers jours au sein des 27. La Hongrie menaçait depuis plusieurs jours d’utiliser son veto à l’encontre de la candidature ukrainienne. À son arrivée à cette rencontre, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, soulignait encore son opposition à l’ouverture des pourparlers.

Finalement, Budapest s'est abstenue, son dirigeant a quitté la pièce pour marquer son refus. Si ce choix porte un coup à la solidarité des 27, il permet tout de même à l’UE d’envoyer un signal fort à l’Ukraine.

Dans un message posté sur X, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a salué cette annonce.

"Je remercie tous ceux qui ont œuvré pour que cela se produise et tous ceux qui ont apporté leur aide. Je félicite tous les Ukrainiens en ce jour".

"L'histoire est faite par ceux qui ne se lassent pas de se battre pour la liberté", conclut le dirigeant ukrainien sur le réseau social.

La Moldavie poursuit au même rythme sa route vers l’UE. Pour la présidente, Maia Sandu, son pays "tourne une nouvelle page aujourd'hui avec le feu vert de l'UE".

"Nous ressentons aujourd'hui l'étreinte chaleureuse de l'Europe", assure-t-elle.

Les dirigeants de l’UE ont aussi décidé d’accorder le statut de candidat à la Géorgie. Les 27 se disent également prêts à ouvrir les négociations avec la Bosnie-Herzégovine dès que les critères d'adhésion seront atteints. Les chefs d’Etat et de gouvernement demandent ainsi à la Commission européenne de présenter un rapport d’ici le mois de mars afin de pouvoir se prononcer.

Pour la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ces annonces marquent "une décision stratégique et un jour qui restera gravé dans l'histoire de notre Union".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moldavie : un référendum de la Transnistrie sur son annexion à la Russie ?

Portraits croisés de jeunes Moldaves divisés sur l'adhésion à l'Union européenne

"Personne" ne sait quand la guerre avec la Russie finira, prévient Volodymyr Zelensky