Allemagne : grève des médecins qui réclament de meilleures conditions de travail

a
a Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec Liz Stroud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis quelques jours, les médecins allemands sont en grève. Ce qu’ils réclament : moins de bureaucratie et de meilleurs salaires. Selon le Dr Peter Rott, les conditions de travail découragent certains étudiants en médecine, qui préfèrent quitter le pays après leurs études.

PUBLICITÉ

"Dans les facultés de médecine, environ 4 000 places ont été supprimées, lors de la réunification. Je pense que cela devient de plus en plus flagrant. Il est évident que de moins en moins de médecins souhaitent travailler en Allemagne. Par exemple, je connais beaucoup d'étudiants en médecine qui disent : "Les conditions sont plus intéressantes au Danemark. Après mes études, j'irai très probablement au Danemark ou en Suède". Je connais un nombre important de professionnels de la santé qui vont en Suisse parce qu'ils sont également beaucoup mieux rémunérés là-bas", explique le gynécologue.

Face à la pénurie, certains médecins ont du mal à trouver un repreneur pour leur cabinet. Le manque de médecins se fait sentir également dans les hôpitaux. Le ministre allemand de la Santé a promis la mise en place de certaines mesures pour améliorer leurs conditions de travail. Mais les médecins, qui n’en sont pas à leur premier mouvement social ces derniers mois, préfèrent prendre cette déclaration avec réserve.

"L'avenir des soins de santé ambulatoires dépendra fortement des mesures qui seront prises par la suite, en particulier si nos propositions sont effectivement mises en œuvre. Et si on constate des améliorations significatives dans le domaine des soins médicaux spécialisés. Dans ce cas, la situation ne sera pas aussi grave. Mais si cela ne se produit pas, ce sera vraiment grave. Car la pénurie de médecins est un problème persistant", explique le Dr Dirk Heinrich.

Ce mécontentement ne concerne pas seulement les médecins allemands. Des grèves ont également eu lieu dans d’autres pays européens comme la Slovénie. Au Royaume-Uni, les internes en médecine viennent de mettre fin à une grève d'une durée inédite. Ils réclamaient eux aussi de meilleures conditions de travail.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grève des trains en Allemagne : pas de sortie de crise

Le Royaume-Uni interdit à son tour les cigarettes électroniques jetables

Les femmes et les patients noirs seraient moins susceptibles d'être traités en urgence