En Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

La Cour suprême de l'Alabama à Montgomery.
La Cour suprême de l'Alabama à Montgomery. Tous droits réservés Kim Chandler/AP
Tous droits réservés Kim Chandler/AP
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour suprême de l'Alabama a tranché : les embryons conçus dans le cadre de fécondation in vitro doivent être considérés comme des enfants à naître. Cette décision inquiète les ONG et les démocrates en pleine campagne électorale.

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, un grand hôpital universitaire de Birmingham en Alabama a décidé de suspendre tous les traitements de fécondation in vitro, par crainte de poursuites pénales.

Cette décision fait suite à un arrêt de la Cour suprême de l’État, à majorité républicaine, qui a récemment défini tous les embryons congelés comme des enfants à naître. Selon Associated Press, cet arrêt est parsemé de références bibliques. Il fait suite à une plainte de couples dont les embryons congelés avaient été détruits par inadvertance.

Après avoir été déboutés lors d'un premier procès, les plaignants ont donc obtenu gain de cause devant la haute Cour de l'Etat. 

Selon les experts, cette jurisprudence pourrait avoir de profondes conséquences à la fois pour les patientes qui recherchent des soins de fertilité et pour les professionnels de la santé qui les dispensent. 

En pleine campagne électorale, la candidate républicaine Nikky Haley a salué la décision de la Cour tandis que la Maison Blanche a dénoncé les motivations des juges de l’Alabama.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nestlé : tout ce qu'il faut savoir sur le scandale du sucre ajouté

Les actionnaires de Nestlé font pression sur l'entreprise après le scandale du sucre

La kétamine pourrait aider à combattre la dépression post-natale, selon une étude