This content is not available in your region

Avalanche de préavis de grève pour le mois de juillet chez les compagnies aériennes européennes

euronews_icons_loading
Les avions seront cloués au sol cet été
Les avions seront cloués au sol cet été   -   Tous droits réservés  Remy de la Mauviniere/AP2003
Par Laurence Alexandrowicz

Le chaos est loin d'être terminé dans les aéroports européens, avec une avalanche de grève dans plusieurs compagnies, promesse de vacances perturbées, voire à l'eau, pour les touristes.

Dernier mouvement en date, c'est chez SAS, la compagnie scandinave en difficulté financière. Malgré huit mois de négociations les pilotes se mettent en grève. Ils dénoncent les sacrifices exigés par la direction, une baisse de 30% de leurs revenus selon eux.

Des vols ont été annulés ce week-end par les compagnies à bas-coût Easyjet et Ryanair à l'arrivée et au départ de l'Espagne. Les hôtesses et stewards d'Easyjet réclament un alignement de leurs conditions de travail sur le reste de leurs collègues en Europe, ils feront grève les 15, 16, 17, 29, 30 et 31 juillet.

En France enfin, la directrice générale d'Air France a présenté ses "profondes et sincères excuses" après des perturbations de vols ces derniers jours, notamment à Roissy où 17 000 bagages sont encore en souffrance.

Des salariés du gestionnaire des aéroports parisiens, le Groupe ADP, dont des pompiers, ont fait grève le week-end dernier pour réclamer une revalorisation des salaires.

"Je n'avais pas entendu parler de cette grève, dit une jeune passagère, mais je la soutiens à 100%. Les gens ont le droit d'avoir des salaires décents, on vit dans un monde de plus en plus cher, avec l'inflation partout. Les gens ont le droit de vivre !"

Un nouveau préavis a été déposé pour le week-end prochain, celui des grands départs en vacances d'été.