Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Que voir à Nashville, la "Music City", sur la route des droits civiques dans le sud des États-Unis ?

Nashville est la capitale de l'État américain du Tennessee et le chef-lieu du comté de Davidson
Nashville est la capitale de l'État américain du Tennessee et le chef-lieu du comté de Davidson   -   Tous droits réservés  euronews   -  
Par Tim Gallagher

L'écrivain et photographe Johny Pitts dont le père est Afro-Américain emprunte la route des droits civiques dans le Sud des États-Unis à la découverte de cet héritage. Dans ce deuxième épisode, il découvre celle que l'on surnomme la "Music City", Nashville dans le Tennessee.

Nashville est certes connue en tant que "Music City", ville de la musique, mais ce joyau du Tennessee ne se résume pas au Country Music Hall of Fame.

La musique émergente des années 1950 et 1960 comme la soul, le rhythm and blues et le gospel est étroitement liée au mouvement des droits civiques mené à la même époque aux États-Unis.

Au Musée national de la musique afro-américaine (National Museum of African American Music), les objets exposés montrent comment les artistes, leurs instruments et leurs créations ont forgé la bande son de cette lutte historique.

"La musique et sa production ont alimenté le changement et c'est quelque chose que l'on célèbre quand on évoque le mouvement des droits civiques et la musique ici," déclare Katie Rainge-Briggs, responsable des expositions et des collections du musée.

"L'accent est mis sur l'oppression et c'est important de raconter cette histoire," dit-elle. "Quand cette expérience viscérale passe dans ce rythme très marqué, on obtient ce terme qui trouve un écho en nous : 'soul', mon esprit," estime-t-elle. "Tout cela transparaît dans cette voix qui s'exprime et c'est nous que vous entendez," décrit-elle en faisant référence au combat des Afro-Américains en faveur de la déségrégation.

euronews
Le Musée national de la musique afro-américaine a ouvert ses portes en 2021euronews

Quelle est l'influence de Nashville sur le mouvement des droits civiques ?

Il n'y a pas qu'au travers de la musique que Nashville a marqué cette lutte historique.

C'est à l'université de Fisk qu'ont été formés de nombreux jeunes leaders des droits civiques des années 1960. Elle a fait de Nashville, l'épicentre du mouvement. Les contributions de la ville sont documentées dans la Salle des droits civiques de la Bibliothèque publique nationale (Nashville Public Library).

"La chose la plus importante, c'est l'impact que Nashville a eu sur d'autres endroits du mouvement des droits civiques," indique Elliott Robinson, chargé de programme à la Bibliothèque publique, en citant le Freedom Summer dans le Mississippi et la Marche sur Washington.

Des Nashvilliens ont aussi participé aux Freedom Rides de 1961 pour dénoncer la ségrégation dans les transports entre États, ainsi qu'au sit-in pacifique mené en 1960 en opposition à cette même illégalité de traitement dans les restaurants, au comptoir de la cafétéria du magasin Woolworth à Greensboro (Caroline du Nord).

"Ils ne le faisaient pas pour eux-mêmes, mais pour les générations suivantes pour que l'Amérique soit à la hauteur de ses propres idéaux," fait remarquer Elliott Robinson. "On pense qu'il est important de continuer à raconter ces histoires," souligne-t-il.

euronews
La Bibliothèque publique de Nashville dessert les habitants de la ville et de la région métropolitaine du comté de Davidsoneuronews

Quelles sont les saveurs typiques de Nashville ?

À Nashville, la nourriture joue un rôle prépondérant, au quotidien et dans l'histoire. Grâce à la joie que son partage procure, elle a permis de rassembler les individus au-delà des lignes de division dans les années 1950 et 1960.

À cette époque, "les plats et la cuisine du Sud ont occupé une place centrale dans le rapprochement des politiciens et des jeunes militants," déclare Andrea Blackman, responsable de la diversité, de l'équité et de l'inclusion à la Ville de Nashville qui fut la première conservatrice de la Salle des droits civiques, il y a plus de 20 ans. "Ils pensaient que si l'on pouvait rompre le pain ensemble, on pourrait changer le monde ensemble," renchérit-elle.

Aujourd'hui, 32 nationalités ont élu domicile à Nashville, créant une communauté diversifiée qui se reflète dans les spécialités culinaires proposés aux visiteurs et aux résidents.

Nashville est toujours aussi dynamique et changeante et la "Music City" ne manquera pas vous réserver quelque chose de nouveau lors de votre prochaine visite.

Journaliste • Tim Gallagher