EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Montagnes et traditions : les atouts touristiques de l'Asir saoudien

Montagnes et traditions : les atouts touristiques de l'Asir saoudien
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sarah Hedley Hymers
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la province de l'Asir, nous parcourons les sentiers du mont Al-Soudah, le plus haut sommet saoudien, aux côtés de Raha Moharrak, la première femme du pays à avoir gravi l'Everest, avant de découvrir les cafés et lieux culturels de la région.

PUBLICITÉ

La région saoudienne de l'Asir offre sentiers de randonnée et cafés branchés. Un séjour sur place peut par exemple, commencer par le mont Al-Soudah, le point culminant du pays à environ 3000 m d'altitude, qui regorge de verdure luxuriante. Des panoramas spectaculaires attendent les randonneurs à chaque tournant.

Première femme du pays à avoir gravi l'Everest, Raha Moharrak apprécie ce cadre majestueux, en particulier sous le soleil de l'hiver. "C'est un endroit à découvrir de manière exclusive," dit-elle. "On fait de la randonnée et on ne croise personne, mais cela ne va pas rester longtemps comme cela, je suis sûre que quand les gens découvriront la beauté de cette région, elle deviendra l'une des plus prisées," estime-t-elle.

Habitant de la province depuis longtemps et guide touristique indépendant, Zaki Al Arifi accompagne les visiteurs aussi bien lors de sorties en montagne que d'excursions en ville, révélant l'authentique Asir couche après couche. Abha, la capitale, réserve centres commerciaux modernes, art de rue ou encore marchés en plein air et traditions populaires.

Euronews
Le guide touristique local de l'Asir, Zaki Al Arifi à Rijal AlmaaEuronews

Abha, une capitale riche en culture

L'une des façons les plus gratifiantes de découvrir la région d'Abha est d'admirer ses sommets depuis le café Joy Venue situé à l'arrivée de la promenade Al Dhabbab. On vous y prépare un café artisanal à déguster sur une terrasse au sol vitré, aux côtés de babouins qui jouent les équilibristes sur la balustrade.

L'Art Street, à quelques minutes en voiture, juste à côté de la King Khalid Road, est une rue bordée d'autres cafés branchés et décorée de fresques colorées. Encadrée par d'épais jacarandas, elle prend chaque année en mai, la spectaculaire teinte violette de leur floraison.

Au détour de l'Art Street, on découvre le marché principal d'Abha, une expérience commerciale authentique au service de la communauté locale, mais où l'on peut aussi trouver des souvenirs comme des épices ou une robe traditionnelle locale.

Haut-lieu culturel de la ville, le musée Fatima est dédié à la préservation de l'Al-Qatt Al-Asiri, l'art populaire exécuté par les femmes de l'Asir qui consiste à décorer les murs des maisons d'un kaléidoscope de motifs colorés symboliques.

Rijal Almaa, le village en pain d'épices

Pour approfondir votre découverte de l'histoire locale, direction Rijal Almaa. À environ une heure de route à l'ouest d'Abha, cette localité est connue sous le nom de "village en pain d'épices" avec ses façades de briques rouges et les cadres de ses fenêtres qui semblent nappées de crème fouettée.

Les hommes-fleurs qui y résident et organisent des festivals l'été fascinent les visiteurs avec leurs couronnes de fleurs et leurs coutumes ancestrales qui consistent à danser comme lors de fêtes et à jouer de la flûte, un passe-temps lorsqu'ils gardent le bétail.

Euronews
Fabrique de miel de Bees Tower à Rijal AlmaaEuronews

Complétez votre visite de Rijal Almaa par une excursion à la fabrique de miel de Bees Tower, un lieu de production et de sensibilisation proposant toute une gamme d'échantillons gratuits. Ce nectar doré est un ingrédient clé de l'un des plats locaux incontournables, l'areeka. Fabriqué avec de la pâte liquide chauffée sur une plaque, garni de dattes locales et nappé de miel, ce gâteau vous donnera le goût authentique de l'Asir.

Partager cet article

À découvrir également

Comment l'Arabie saoudite compte-t-elle devenir une destination touristique de premier plan ?