Incendie sur l'île de Rhodes : 30 000 personnes évacuées

Une épaisse fumée recouvre les plages de la très touristique île grecque de Rhodes
Une épaisse fumée recouvre les plages de la très touristique île grecque de Rhodes Tous droits réservés uncredited/AP
Par Vincent Ménard avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités grecques ont procédé à l'évacuation de 30 000 habitants et touristes en raison de l'incendie qui ravage l'île de Rhodes depuis plusieurs jours.

Les secours ont mené "la plus grande opération d'évacuation jamais effectuée en Grèce" sur l'île touristique de Rhodes où un violent incendie fait rage dimanche, pour la sixième journée consécutive, selon la porte-parole de la police.

PUBLICITÉ

"C'est la plus grande opération d'évacuation jamais effectuée en Grèce (...) Tout s'est bien passé. Tout le monde, surtout les touristes, suivait ce que nous avions commandé", a souligné Konstantia Dimoglidou.

Quelque 30 000 personnes ont dû quitter samedi leurs habitations ou hôtels en raison du feu dans l'est de cette île de l'archipel du Dodécanèse alors que la saison touristique bat son plein.

Selon la police citée par l'agence de presse grecque ANA, environ 19 000 personnes ont été évacuées à titre préventif, parmi lesquelles 16 000 l'ont été par voie terrestre et 3 000 par la mer.

Des touristes pris au dépourvu

Au total, douze localités ont été évacuées, dont Lindos, l'une des principales attractions touristiques de l'île avec son Acropole perché en haut d'une colline.

Cédric Guisset, un touriste belge mis à l'abri samedi et interrogé par la radio RTBF, a expliqué avoir dû quitter son hôtel à pied sans point de chute prévu après avoir reçu des messages d'alerte sur son téléphone portable.

A l'hôtel, "ils n'étaient même pas au courant, on a vraiment pris juste nos cartes d'identité, de l'eau, de quoi se couvrir le visage, la tête", a raconté ce Belge à la radio publique RTBF.

Les quelque 30 000 personnes qui ont dû quitter leur habitation ou hôtel ont été mises à l'abri dans des gymnases, écoles ou centres de conférence pour la nuit.

Panagiotis Dimelis, un élu local du village d'Archangelos, a décrit sur Skai TV "une situation sans précédent".

La lutte pour circonscrire l'incendie prendra encore plusieurs jours, selon les autorités.

Le vent, qui l'attise, "devrait se renforcer", a mis en garde un porte-parole des pompiers, Vassilis Vathrakoyiannis.

PUBLICITÉ

Une canicule sans précédent

Des températures dépassant 44°C sont attendues ce dimanche en Grèce. Selon l'observatoire météorologique national, ce pays traverse "probablement" la plus longue canicule de son histoire.

Le ministère grec des Affaires étrangères a ouvert une cellule de crise à Athènes pour faciliter le rapatriement de touristes étrangers.

L'île de Rhodes, qui compte plus de 100 000 habitants, est l'une des destinations touristiques les plus prisées en Grèce, avec des touristes britanniques, allemands ou français.

Rhodes a enregistré l'an dernier quelque 2,5 millions d'arrivées de touristes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendies en Grèce : des pompiers européens en renfort face à une "énorme bataille"

La Grèce prend des mesures contre Cerberus : l'Acropole ferme ses portes entre midi et 17h

L'Assemblée générale de l'OMT se réunira en Ouzbékistan pour la première fois de son histoire