EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Découverte de l'Estonie entre vie citadine et immersion dans la nature

Découverte de l'Estonie entre vie citadine et immersion dans la nature
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Anca Ulea
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Estonie est un pays de contrastes. Alors que sa capitale offre un mélange palpitant d'histoire et de technologie, sa nature offre des moments uniques de déconnection, en particulier dans ses tourbières où l'on peut camper et se baigner.

PUBLICITÉ

Capitale de l'Estonie, Tallinn est une petite ville portuaire sur la Baltique et un centre d'activité pour un pays qui a progressé à pas de géant sur la scène mondiale ces dernières années.

"Un voyage dans le temps" dans les rues de Tallinn

La ville est au carrefour de l'ancien et du nouveau. Vous y trouverez l'une des cités médiévales les mieux préservées d'Europe du Nord, juste à côté de l'un des centres urbains les plus avancés du continent en matière de numérique.

"En marchant dans Tallinn, vous pouvez sentir les différentes couches que l'histoire nous a laissées," nous indique Jaan-Laur Tähepõld, guide touristique. "En l'espace d'une centaine de mètres, vous pouvez passer des rues pavées médiévales à un environnement high-tech moderne," dit-il. "Ainsi, en vous promenant dans les rues, vous ne serez pas surpris de voir une maison médiévale à côté d'un édifice baroque : c'est comme si l'on voyageait dans le temps," fait-il remarquer.

Une passion pour la technologie

Aujourd'hui, l'Estonie est l'une des sociétés les plus avancées en matière de numérique dans le monde. C'est aussi la capitale des start-up en Europe, avec quatre fois plus de start-up par habitant que la moyenne européenne.

Tallinn a même de petits robots qui circulent dans le centre-ville et livrent tout, des courses et achats en ligne aux repas préparés. La ville aime vraiment sa technologie. Mais est-ce facile de déconnecter ? Heureusement, Tallinn est entourée de nature.

Déconnection en pleine nature

L'Estonie est couverte de forêts et de marais. Nous partons découvrir l'un des paysages les plus anciens du pays, ses tourbières. Nous ne trouverons pas de meilleur guide que Romet Vaino. Ce photographe naturaliste estonien passe la plupart de son temps libre en plein air. Il organise aussi des sorties dans de nombreuses tourbières autour de Tallinn.

Nous lui demandons en quoi les tourbières d'Estonie sont particulières. "La première raison à cela, c'est que, si vous voulez quelque chose de primitif, d'ancien, la tourbière est certainement l'endroit où il faut être," assure-t-il. "Les plus anciennes tourbières d'Estonie ont environ 10 000 à 12 000 ans," précise-t-il.

Avant de parcourir les tourbières à pied, nous mettons des raquettes qui nous empêcheront de nous enfoncer dans la mousse. Mais ce n'est pas aussi facile qu'on le croit. Notre démarche nous fait ressembler à un canard. Romet Vaino nous précise l'origine du nom de la tourbière où nous nous trouvons. "Kakerdaja Raba, ce Kakerdaja, provient d'un oiseau spécifique, qui est un oiseau d'eau, mais qui est vraiment pataud quand il marche sur le sol," indique-t-il. "Le mot Kakerdaja désigne un animal ou une personne très pataude," s'amuse-t-il.

Baignade aux aurores

Depuis quelques années, il est courant pour les Estoniens qui vivent en ville de s'en échapper et d'aller prendre l'air dans la nature. "Il y a 10 ou 15 ans, il était assez surprenant de voir des gens venir, par exemple, se baigner dans la tourbière le matin, mais aujourd'hui, c'est presque devenu la norme," décrit notre guide. "En plein été, quand les gens sont en vacances, il est très courant de venir ici à 4 h du matin et de voir, peut-être, 5 à 10 personnes nager ici," explique-t-il.

Romet nous convainc d'essayer cette baignade à l'aube, nous campons donc près de la tourbière pour nous lever tôt. Nous installons notre tente sur un campement gratuit. Le ministère estonien des Forêts en entretient des centaines comme celui-ci. On y trouve des tables, des toilettes et du bois gratuit pour le feu, pour cuisiner et se réchauffer.

Le lendemain, le réveil à 4 h du matin est rude. Nous marchons en silence vers la tourbière. Nous avons à peine dormi et la fatigue est là. Mais nous l'oublions vite devant le lever du soleil qui nous offre une magnifique fresque colorée et nous donne le sentiment de passer un moment unique dans notre vie.

Reste la baignade dans l'eau froide de la tourbière. Romet nous donne quelques conseils pour dissiper nos craintes. "Il n'y a pas de méthode qui soit la meilleure, cela dépend vraiment de vous," assure-t-il. "Respirez profondément ; l'idée, c'est de ne pas s'arrêter, d'essayer de poursuivre le processus," explique-t-il. Alors que notre guide plonge, nous avançons lentement dans l'eau pour nous habituer à sa température, elle est fraîche, mais cela vaut la peine de s'y baigner pour avoir le plaisir de se retrouver pleinement au contact de la nature.

Journaliste • Anca Ulea

Partager cet article

À découvrir également

Des artistes branchés au peuple seto : la culture diverse de l'Estonie

Voici quelques-uns des meilleurs lieux au monde où travailler à distance

L'Estonie, championne européenne de l'ordonnance électronique transfrontalière