This content is not available in your region

Première bataille de l’Isonzo

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Première bataille de l’Isonzo

23 juin 1915

Exactement un mois après avoir déclaré la guerre à l’Autriche-Hongrie, l’armée italienne attaque la ligne de front adversaire érigée le long du fleuve Isonzo. Vienne s’était préparée en renforçant ses défenses le long de la frontière italienne, bien avant l’entrée en guerre de Rome.

L’Allemagne fait pression sur son allié austro-hongrois afin qu’il maintienne seule cette position défensive, les troupes allemandes étant déjà déployées sur le front de l’Est face à la Russie.

La région, montagneuse et en proie à de fréquentes inondations, ne se prête pas aux combats. Pour réussir, les Italiens doivent gagner les positions défensives austro-hongroises situées dans les montagnes de l’autre côté du fleuve. Mais pour cela ils doivent traverser l’Isonzo, en s’exposant ainsi entièrement au feu adversaire.

La première tentative a lieu le 23 juin après une semaine de bombardements des positions austro-hongroise. Malgré leur supériorité numérique, les Italiens n’arrivent pas à rompre les lignes de leurs adversaires. Puis, rapidement, les Austro-Hongrois reçoivent des renforts.
Durant deux années, les combats stagnent et dégénèrent en une guerre de tranchées lente et angoissante. Au total, les belligérants s’opposent lors 11 affrontements majeurs sur l’Isonzo. Mais, au final, aucun des deux camps ne peut clamer avoir remporté la victoire. Ces combat feront environ 300 000 victimes italiennes tandis que du côté des Austro-Hongrois environ 200 000 soldats meurent sur le champ de bataille.