DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La bataille de Tannenberg

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La bataille de Tannenberg
Taille du texte Aa Aa

26 au 30 août 1914

Après l’attaque de la Russie sur le front de la Prusse orientale vers la mi-août et la défaite de l’armée allemande à Gumbinnen, les généraux allemands von Hindenburg et Ludendorff lancent leurs troupes sur l’armée du général russe Samsonov, isolée au sud de Tannenberg. Samsonov bat en retraite, perdant environ la moitié de ses hommes. Désespéré, ce dernier se suicide le 29 août.

Cette contre-offensive en Prusse orientale donne aux Allemands le temps de se renforcer sur le front oriental pour prendre ensuite définitivement l’ascendant sur les forces russes mais au détriment du front occidental.

La victoire à Tannenberg constitue pour eux également une revanche sur une autre bataille, livrée au même endroit en 1410, qui se solda par la défaite des Chevaliers Teutoniques face à une coalition de Polonais et de Lituaniens.

Le 1er novembre 1914 la Turquie entre en guerre aux côtés des empires centraux. Une victoire austro-allemande lui permettrait d’éloigner la menace russe sur les détroits et de secouer la tutelle financière franco-britannique. Dans l’immédiat, la fermeture des détroits isole la Russie en paralysant son approvisionnement et fait peser une menace sur le canal de Suez.

L’armée turque est encadrée par des officiers allemands. L’Empire subit dès l’hiver une défaite contre la Russie dans le Caucase. Il perd également du terrain en Mésopotamie et en Egypte devant l’avancée britannique, puis en Arabie, en Syrie et en Palestine devant l’insurrection menée par le Chérif de La Mecque soutenu par les Britanniques.