La Côte d'Ivoire juge son ancienne "Première dame"

La Côte d'Ivoire juge son ancienne "Première dame"
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Accusée d’“atteinte à la sûreté de l‘État”, Simone Gbagbo a commencé à comparaître à Abidjan. Sous forte escorte policière, ce procès est le premier

PUBLICITÉ

Accusée d’“atteinte à la sûreté de l‘État”, Simone Gbagbo a commencé à comparaître à Abidjan.

Sous forte escorte policière, ce procès est le premier grand défi judiciaire du pays après la crise qu’il a traversé. La Côte d’Ivoire refuse toutefois de transférer Simone Gbagbo à La Haye où la Cour pénale internationale la réclame.

La Haye, où son mari, l’ancien président Laurent Gbagbo est incarcéré depuis trois ans. Il va devoir répondre devant la justice internationale de “crimes contre l’humanité” lors de son procès qui débutera au mois de juillet prochain.

A l’instar de 82 dignitaires de l’ancien régime, les époux Gbagbo ont été inculpés d’atteinte à la sûreté de l’Etat ivoirien, une accusation liée à la crise postélectorale meurtrière des années 2010-2011, qui avait fait fait plus de 3.000 morts dans tout le pays. Des combats entre partisans de Laurent Gbagbo et ceux d’Alassane Ouattara son successeur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mode : Armani éclaboussé par un nouveau scandale de travail clandestin

Guerre Russie-Ukraine : une conférence aux Pays-Bas pour "rétablir" la Justice en Ukraine

Suspension du blocage de Telegram en Espagne en attendant un audit