EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le second tour de la présidentielle croate sera plus serré qu'attendu

Le second tour de la présidentielle croate sera plus serré qu'attendu
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec EFE et Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le second tour de la présidentielle croate sera plus serré qu’attendu Après le dépouillement de la quasi-totalité des suffrages, le président

PUBLICITÉ

Le second tour de la présidentielle croate sera plus serré qu’attendu

Après le dépouillement de la quasi-totalité des suffrages, le président sortant, le social-démocrate Ivo Josipovic, est en tête avec 38,5 % des voix au 1er tour de ce scrutin dans cette ex-république yougoslave, dernier membre de l’Union européenne depuis juillet 2013.

L‘élection qui se déroule sur fond d’une sévère crise économique a valu à la rivale conservatrice de Josipovic de réaliser un score beaucoup plus fort que prévu. Kolinda Grabar Kitarovic, ancienne chef de la diplomatie croate obtient 37 % des votes.

Les deux principaux candidats ont promis d‘œuvrer pour redresser l‘économie, même si ces attributions ne relèvent pas de la fonction présidentielle.

“Avant toute chose, je souhaite que l‘économie s’améliore pour que plus de gens trouvent un emploi et qu’ainsi, le niveau de vie progresse. Je veux également la fin de la corruption”, dit cette électrice à Zagreb.

“Le moment est venu de prendre les mesures économiques nécessaires. Il faut faire quelque chose contre la pauvreté et aider tous ces gens dans la rue qui en sont réduits à fouiller dans les ordures. Il faut aller de l’avant d’une manière civilisée”, déclare cette autre électrice.

Six années de récession ont fait flamber le taux de chômage qui frôle les 20 % et un jeune sur deux est sans emploi.

La présidentielle est un test pour le rapport de forces entre la gauche au pouvoir et les conservateurs dans l’opposition avant les législatives prévues fin 2015.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump confond le nom de son médecin tout en accusant Biden de déclin cognitif

Des élections législatives à haut risque pour l'ANC en Afrique du Sud

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention