DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : funérailles sur fond de vive émotion et polémique d'un bébé rom

France : funérailles sur fond de vive émotion et polémique d'un bébé rom
Taille du texte Aa Aa

La petite Maria Francesca, deux mois et demi, est décédée de la mort subite du nourrisson dans la nuit du 25 au 26 décembre, dans le bidonville de Champlan en région parisienne où sa famille est installée depuis plus d’un an. Le maire de cette commune a refusé l’inhumation. Un geste unanimement condamné.

“Là, je crois qu’on atteint l’innommable, l’abject puisque c’est un nourrisson mort qui n’a même pas le droit d‘être reconnu et je trouve ça horrible”.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la mairie de Champlan a été recouverte de peinture et taguée d’inscription dénonçant un “racisme d’Etat”. Le maire divers droite évoque “une erreur de compréhension dans la chaîne de décision”.

Le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé “une injure” à la “mémoire” du bébé décédé et le Défenseur des droits, Jacques Toubon, qui s’est dit “bouleversé”, a annoncé qu’il se saisissait “d’office en lançant des investigations”. Une enquête préliminaire pour “discrimination” a été ouverte par le parquet d’Evry.

La petite Maria Francesca a finalement été inhumée dans la commune voisine de Wissous.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.