EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Japon horrifié par la décapitation de Kenji Goto

Le Japon horrifié par la décapitation de Kenji Goto
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le calvaire du journaliste a été mis en scène et filmé par l‘État Islamique. C’est le deuxième ressortissant japonais assassiné en Syrie. Kenji Goto

PUBLICITÉ

Le calvaire du journaliste a été mis en scène et filmé par l‘État Islamique. C’est le deuxième ressortissant japonais assassiné en Syrie. Kenji Goto était parti à la recherche du premier otage japonais avant d‘être lui-même capturé par l‘État islamique.

Selon la mère de Kenji Goto, Junko Ishido, son fils était profondément pacifique.

“Il a toujours eu l’espoir d’un monde sans guerre, de sauver les enfants de la guerre et de la pauvreté” a-t-elle dit la voix brisée par les sanglots. “Je promets ici de poursuivre son héritage avec, je l’espère, votre soutien.”

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe parle d’un “acte ignoble” et assure que “le Japon est fermement résolu à prendre ses responsabilités (…) pour combattre le terrorisme.”

L‘État islamique menace d’assassiner le pilote jordanien, Maaz al-Kassabeh, capturé en décembre après l’accident de son F-16.

Le royaume jordanien s’est dit prêt à libérer une jihadiste irakienne pour obtenir la libération de son pilote.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'otage japonais Kenji Goto a été exécuté par l'EI

Le spectacle des cerisiers fleuris a débuté au Japon

Huit morts après le naufrage d'un chimiquier sud-coréen au large du Japon