EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Tsipras : "l'austérité n'est pas une règle"

Tsipras : "l'austérité n'est pas une règle"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alexis Tsipras profite de la rentrée officielle du parlement grec ce jeudi matin pour rappeler ses principes. La séance a débuté avec la

PUBLICITÉ

Alexis Tsipras profite de la rentrée officielle du parlement grec ce jeudi matin pour rappeler ses principes.

La séance a débuté avec la traditionnelle prestation de serment des 300 députés du nouveau parlement, issu des élections du 25 janvier dernier.

Avec, encore et toujours, les obligations internationales de la Grèce en toile de fond.

Alexis Tsipras a réagi d’emblée aux frictions entre son ministre des Finances et son homologue allemand :
“Nous allons respecter la règle européenne des budgets équilibrés, mais je voudrais que tout le monde comprenne bien ceci : l’austérité n’est pas une règle, et ne fait pas non plus partie des principes européens fondamentaux”.

Certains députés ont prêté serment devant l’archevêque Ieronimos, chef de l’Eglise grecque, d’autres l’ont fait sur le Coran… La majorité ayant souhaité prêter serment de manière civile uniquement.

Certains députés, en détention provisoire, de Golden Dawn, le parti grec néo-nazi, ont reçu l’autorisation de quitter leur prison et venir participer à la cérémonie de prestation de serment.

Le parti centriste To Potami est pour sa part entré pour la première fois dans l’hémicycle, avec dix-sept députés.

A Athènes, notre correspondant Stamatis Giannisis :
“Il s’est agi d’un évènement très solennel pour le parlement grec, mais les ennuis vont commencer bientôt pour les députés car ils vont être appelés à prendre les décisions les plus importantes de l’histoire récente du pays”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Grèce, les agriculteurs réclament un ajustement immédiat de la Politique Agricole Commune.

La Pologne et la Lituanie font appel à l'UE pour protéger leurs frontières

Pourquoi l'UE doit-elle surveiller de près les élections au Royaume-Uni ?