PUBLICITÉ

Crash de l'A320 : la seconde boîte noire confirme l'acte délibéré

Crash de l'A320 : la seconde boîte noire confirme l'acte délibéré
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La seconde boîte noire de l’A320 de Germanwings confirme la thèse d’un acte délibéré du copilote. Selon le BEA, le bureau d’enquêtes et d’analyses

PUBLICITÉ

La seconde boîte noire de l’A320 de Germanwings confirme la thèse d’un acte délibéré du copilote. Selon le BEA, le bureau d’enquêtes et d’analyses, Andreas Lubitz a utilisé le pilote automatique pour engager l’avion en descente et il a agi plusieurs fois sur les commandes pour augmenter la vitesse de l’appareil, qui s’est écrasé sur la montagne avec à son bord 150 passagers et membres d‘équipage.

La boîte noire avait été retrouvée jeudi par une gendarmette après plusieurs jours de recherche. Elle était enfouie à vingt centimètres sous terre. ‘‘J’avais reperé un amas de vêtements. On a un peu fouillé, on a gratté, on a évacué des débris vers le bas, et c’est à ce moment-là que j’ai découvert une boîte, elle avait la couleur du gravier noir comme il y a partout sur la zone’‘, raconte
Alice Coldefy, du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix.

Les gendarmes poursuivent leurs recherches sur le site du crash pour récupérer un maximum d’effets personnels et ainsi les rendre aux familles. Le travail de récupération des corps est, lui, terminé, mais pas l’identification qui pourrait prendre encore plusieurs semaines.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : la mort de Raïssi n'entraînera aucune "perturbation" dans le pays

Allemagne : la Lufthansa suspend ses liaisons avec Téhéran

Un avion militaire russe s'est écrasé avec quinze personnes à bord