Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'Inde furieuse après la libération du cerveau présumé des attentats de Bombay par le Pakistan

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Reuters, EFE, AFP
euronews_icons_loading
L'Inde furieuse après la libération du cerveau présumé des attentats de Bombay par le Pakistan

Zakiur Rehman Lakhvi a été libéré sous caution. Il faisait partie des sept suspects inculpés et incarcérés au Pakistan en liaison avec ces attaques.

“C’est une insulte aux victimes des attaques meurtrières de 2008 et la communauté internationale doit sérieusement prendre note du double langage du Pakistan sur le terrorisme” a immédiatement réagi New Delhi vis-à-vis de son voisin et rival Islamabad.

Du 26 au 29 novembre 2008, dix hommes armés arrivés par bateau avaient fait régner la terreur pendant trois jours à Bombay, ouvrant le feu et lançant des grenades dans des lieux très fréquentés notamment un hôtel de luxe. Le bilan fut effroyable avec 166 morts dont de nombreux étrangers.