PUBLICITÉ

Première visite à Washington du Premier ministre irakien Haider al-Abadi

Première visite à Washington du Premier ministre irakien Haider al-Abadi
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Bagdad a gagné une bataille contre l‘État islamique, mais pas la guerre. C’est en somme ce qu’a conclu le président américain, Barack Obama, à

PUBLICITÉ

Bagdad a gagné une bataille contre l‘État islamique, mais pas la guerre. C’est en somme ce qu’a conclu le président américain, Barack Obama, à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, hier à Washington. Les États-Unis devraient en outre débloquer près de 190 millions euros pour soutenir l’armée irakienne.

“La lutte contre l‘État islamique se superpose à des affrontements territoriaux, pour les ressources. Comment rassembler un pays où il y a tant de milices ? (…) Comment convaincre les populations de rentrer chez elles et de vivre aux côtés des voisins qui les ont massacré, et vice-versa”, explique Denise Natali, de la National Defense University.

Abadi bénéficie de s bonnes grâces de l’administration Obama, à l’inverse de son prédécesseur Al-Maliki. Néanmoins, l’Irak doit encore régler de nombreuses questions concernant la lutte contre l‘État islamique, comment gérer les milices pro-iraniennes, et comment réduire un déficit de plusieurs milliards de dollars, conclu notre correspondant à Washington Stefan Grobe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bande de Gaza : des discussions “positives” en vue d’une trêve

Les États-Unis sous la menace d'un shutdown, les élus votent in extremis un nouveau budget

Les Etats-Unis et l'UE affichent leur unité face aux multiples crises