Le Pentagone envoie par erreur un bacille mortel d'anthrax à un laboratoire privé

Le Pentagone envoie par erreur un bacille mortel d'anthrax à un laboratoire privé
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un laboratoire militaire américain a envoyé, par erreur, un bacille mortel d’anthrax à au moin un laboratoire privé. Le centre d’essais de Dugway

PUBLICITÉ

Un laboratoire militaire américain a envoyé, par erreur, un bacille mortel d’anthrax à au moins un laboratoire privé. Le centre d’essais de Dugway, dans l’Utah, travaille dans la lutte contre les risques chimiques. C’est lui qui est à l’origine de l’erreur qui n’aurait, a priori, pas fait de victimes. Quatre personnes sont néanmoins traitées, par mesure de précaution, dans l‘État du Maryland. Les échantillons incriminés se trouvaient dans un lot qui a été irradié pour tuer tous les bacilles actifs de la maladie du charbon, appelée anthrax en anglais. Un lot qui a ensuite été réparti entre neuf laboratoires privés à travers les Etats-Unis et un laboratoire militaire américain de Corée du Sud.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

New York touché par un séisme de magnitude 4,8

No Comment : un mort et deux blessés après la chute d'une section de grue en Floride

L'enquête sur l'effondrement du pont de Baltimore s'accélère