PUBLICITÉ

Pas de tribunal spécial pour le crash du vol MH17 en Ukraine

Pas de tribunal spécial pour le crash du vol MH17 en Ukraine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il n’y aura pas de tribunal spécial pour les responsables présumés du crash du vol MH-17 de la Malaysia Airlines, l’année dernière, dans l’est de

PUBLICITÉ

Il n’y aura pas de tribunal spécial pour les responsables présumés du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, l’année dernière, dans l’est de l’Ukraine. Moscou y a opposé son veto lors du vote du Conseil de Sécurité de l’ONU, cette nuit à New York. Les Nations unies ont respecté une minute de silence en mémoire des victimes, mais pas question pour l’ambassadeur de la Russie, Vitaly Choukrine, de cautionner une telle Cour.

“Est-ce que cette enquête peut résister à la propagande massive véhiculée par les médias? Peut-elle résister à la pression politique évidente alors que les causes du désastre et les coupables ont déjà été désignés ? Certaines de ces accusations ont été lancées par plusieurs dirigeants de pays qui font partie de l‘équipe d’enquête.”
Les Occidentaux accusent les rebelles pro-russes d’avoir abattu l’avion. La Russie, elle, incrimine l’armée ukrainienne.

“Il s’agit de la responsabilité criminelle de ces meurtriers, et pas de politique, rétorque le chef de la diplomatie ukrainienne Pavlo Klimkin. Il est vraiment décevant qu’un pays, en l’occurrence la Russie, continue à mélanger ces choses totalement différentes.”

Le vol MH17 de la Malaysia Airlines a été abattu, sans doute avec un missile sol-air, alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine, le 17 juillet 2014. 298 personnes ont péri, dont 196 Néerlandais et 39 Australiens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l’OTAN pointe les restrictions sur l’usage d’armes occidentales

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens