EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Porochenko vise un cessez-le-feu enfin durable en Ukraine

Porochenko vise un cessez-le-feu enfin durable en Ukraine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’accord de Minsk doit être mis en application totalement avant la fin de l’année. C’est le rappel qu’a fait le président ukrainien lors de la

PUBLICITÉ

L’accord de Minsk doit être mis en application totalement avant la fin de l’année. C’est le rappel qu’a fait le président ukrainien lors de la Rencontre Stratégique de Kiev qui se tient en ce moment.

Et même s’il s’est inquiété de l’impossibilité pour les observateurs de l’OSCE d’accéder à certaines zones de conflit dans l’est de l’Ukraine, Pétro Porochenko a noté une amélioration dans la tenue du cessez-le-feu.

“Les bombardements dans l’Est ont cessé pour la première fois en dix-huit mois, a t-il déclaré. Cela fait presque deux semaines que le cessez-le-feu est respecté, et ce n’est plus un rêve. (…) Mais nous sommes très inquiets du fait que les observateurs de l’OSCE n’ont pas accès aux zones où les armes lourdes retirées du front doivent être stockées. Car ces armes n’ont pas été retirées du front”.

Un autre problème se pose, celui de l’organisation par les séparatistes d‘élections locales le 18 octobre dans le Donbass. Des élections illégales selon l’accord de Minsk, et potentiellement sources de troubles.

A Kiev, Maria Korenyuk :

“Les présidents ukrainien et russe vont pouvoir discuter en personne de l’avancée de l’accord de Minsk le 2 octobre. Ce jour-là, ils vont se retrouver à Paris en compagnie d’Angela Merkel et de François Hollande”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 31 morts en Ukraine après des bombardements massifs russes

L'Ukraine frappe un dépôt de munitions à l'intérieur de la Russie, des évacuations en cours

Une attaque meurtrière sur la ville de Dnipro fait au moins 5 morts et 53 blessés