EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Parcours du combattant pour les demandes d'asile des réfugiés en Allemagne

Parcours du combattant pour les demandes d'asile des réfugiés en Allemagne
Tous droits réservés 
Par Euronews avec REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nous sommes à Heidenau, petite ville dans l’Est de l’Allemagne. C’est ici que la famille Habashieh est arrivée après un voyage périlleux depuis

PUBLICITÉ

Nous sommes à Heidenau, petite ville dans l’Est de l’Allemagne. C’est ici que la famille Habashieh est arrivée après un voyage périlleux depuis Damas. Ces réfugiés ont fui la guerre civile en Syrie.

Reem, ses deux frères et sa mère attendent désormais de pouvoir entamer leur demande d’asile. Un parcours complexe, car même si elles ont renforcé leurs effectifs, les autorités sont débordées par l’afflux des réfugiés.

“Nous sommes assis là, nous perdons du temps à ne rien faire. Et nous n’avançons pas dans notre demande d’asile”, raconte cette réfugiée syrienne.

En attendant, la famille Habashieh s’est liée d’amitié avec un volontaire de la Croix-Rouge. Le musicien Julius Roennebeck les aide notamment à acheter de la nourriture, mais aussi en commençant à leur apprendre un peu d’allemand : “nous parlons, nous parlons de ce qui les concerne, nous parlons de leur situation. Nous parlons un peu allemand, nous essayons de leur apprendre un peu la langue, car c’est la clé pour qu’ils réussissent dans ce pays à long terme”, explique ce volontaire qui est également musicien

Rien qu’en Septembre, ce sont quelques 164 000 personnes qui ont été pré-enregistrées comme demandeurs d’asile en Allemagne et le gouvernement d’Angela Merkel attend un million d’arrivants pour l’ensemble de l’année 2015. Certains experts estiment qu’il faudra jusqu‘à un an pour régulariser les demandes d’asile.

Les demandes d'asile en Allemagne augmentent de 126 % cette année http://t.co/iPDjf0AthY

— Les Echos (@LesEchos) 7 Octobre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

Football : la France éliminée de l'Euro par l'Espagne en demi-finales