PUBLICITÉ

Egypte : analyse des boîtes noires en cours pour l'avion russe

Egypte : analyse des boîtes noires en cours pour l'avion russe
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les enquêteurs ont commencé ce processus complexe qui pourrait prendre du temps pour tenter de déterminer si le crash de l’Airbus A 321 de la

PUBLICITÉ

Les enquêteurs ont commencé ce processus complexe qui pourrait prendre du temps pour tenter de déterminer si le crash de l’Airbus A 321 de la Metrojet avait été provoqué par un accident ou un attentat. La compagnie russe a rejeté la “défaillance technique ou une erreur de pilotage” et estimé que seul un facteur “extérieur” pouvait expliquer le crash. L’hypothèse d’un attentat reste envisagée après sa revendication par l‘État islamique et Moscou estime “qu’aucune piste ne peut être exclue”.

C’est dans ce contexte que nos confrères de CNN affirment en citant un responsable américain anonyme, qu’un satellite américain a détecté “un flash de chaleur” provenant de l’Airbus au moment du drame”. Toujours selon cette source et CNN, cela “suggère qu’un événement catastrophique – y compris peut-être une bombe – s’est produit en vol”.

Identification en cours pour les dépouilles des victimes

Parallèlement, les recherches se poursuivent pour retrouver les derniers corps des 224 victimes et d‘éventuels indices disséminés sur une large zone dans le désert du Sinaï où la catastrophe a eu lieu samedi matin, peu de temps après le décollage depuis Charm el Cheikh.

Les autres dépouilles sont déjà en Russie et en cours d’identification notamment à St Pétersbourg, ville dont la plupart des victimes étaient originaires.

Après le crash en Egypte, la compagnie russe parle de “facteur externe” https://t.co/4cuGqvg2bk

— euronews en français (@euronewsfr) 2 Novembre 2015

d'après Yves Trotignon (DGSE) l'Airbus crashé dans le Sinäï aurait pu être détruit par 1 bombe à bord ou un sabotage https://t.co/XXU6tR7mBb

— guerre / militaire (@guerreMilitaire) 1 Novembre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un nouveau cas de turbulence, 12 blessés sur un vol entre Qatar et Dublin

Iran : la mort de Raïssi n'entraînera aucune "perturbation" dans le pays

Un avion militaire russe s'est écrasé avec quinze personnes à bord