EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Plus de 20 000 personnes dans les rues de Bucarest pour dénoncer une corruption meurtrière

Plus de 20 000 personnes dans les rues de Bucarest pour dénoncer une corruption meurtrière
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La corruption tue en Roumanie. C’est le message que sont venus scander hier soir plus de 20 000 manifestants dans les rues de Bucarest, à l’appel des

PUBLICITÉ

La corruption tue en Roumanie. C’est le message que sont venus scander hier soir plus de 20 000 manifestants dans les rues de Bucarest, à l’appel des réseaux sociaux.

#CorruptionKillshttps://t.co/3kpedcPAxU via wordpressdotcom</a></p>&mdash; Andreea Anastasiu (andreeanastasiu) 3 Novembre 2015

Quatre jours après l’incendie d’une boite de nuit qui fonctionnait sans licence, ils réclament la démission du chef du gouvernement, mais aussi du maire du 4e arrondissement où se trouvait l‘établissement.

“Jusqu‘à présent, la corruption nous volait notre argent, nous tuait lentement, sans qu’on le réalise. Maintenant, elle assassine en quelques secondes (…). Le gouvernement devrait démissionner, pas seulement à cause de la tragédie, mais pour tout le mal qu’il a fait et continuera à faire. Seules deux club de Bucarest ont des licences. Nous sommes en danger et ils laissent faire.”

L’incendie de vendredi a fait 32 morts. Un bilan provisoire en raison de l‘état critique dans lequel se trouvent certains des 200 blessés. Parmi les victimes, Claudio Petre, dont les funérailles ont eu lieu hier à Bucarest. Ce photographe a reçu l’ordre du mérite à titre posthume pour avoir aidé d’autres personnes à sortir de la boîte de nuit.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bucarest rend hommage à deux héros de l'incendie du Colectiv

Les travailleurs de la santé ont manifesté en Roumanie

La coalition au pouvoir en Roumanie annonce la fusion des élections européennes et locales