DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les touristes russes doivent renoncer à la Turquie, leur destination favorite

Vous lisez:

Les touristes russes doivent renoncer à la Turquie, leur destination favorite

Les touristes russes doivent renoncer à la Turquie, leur destination favorite
Taille du texte Aa Aa

Les Russes sont en panne de destination touristique. Après la suspension des vols vers l’Egypte, ils doivent désormais faire une croix sur les séjours en Turquie. C’est la conséquence directe des sanctions adoptées par Moscou, après qu’un avion militaire russe a été abattu par l’armée turque à la frontière syrienne.

Or, cette décision prive les tour-opérateurs russes de leur destination phare. “Aucun autre pays ne propose des prix aussi attractifs que la Turquie, souligne Larissa Akhanova de Tez Tour, l’une des principales agences de voyages turques. Il y a toujours la Grèce, qui est la destination la moins chère en Europe, mais ce n’est pas comparable à la Turquie. C’est un gros problème pour les tour-opérateurs, car il est désormais très difficile de trouver une destination aussi bon marché.”

Aucun autre pays ne propose des prix aussi attractifs que la Turquie.

Alexandra et ses enfants se rendaient chaque année en Turquie pour profiter de la mer et du soleil. Ils vont devoir se trouver un autre lieu de vacances. “C’est très triste, car on aime beaucoup ce pays et son peuple. Désormais, nous allons devoir trouver une alternative. Et ce ne sera pas évident.”

L’an passé, plus de trois millions de touristes russes se sont rendus en Turquie, principalement à Antalya, au bord de la Méditerranée. Les pertes pour l’industrie touristique turque pourraient se chiffrer à plus de trois milliards de dollars.

Les voyageurs russes pourraient s’orienter désormais davantage vers des destinations comme la Grèce, l’Espagne, la Jordanie, la Thaïlande ou l’Inde.