Syrie : Russes et Qataris cherchent un terrain d'entente sur les groupes qui participeront aux pourparlers

Syrie : Russes et Qataris cherchent un terrain d'entente sur les groupes qui participeront aux pourparlers
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quels groupes d’opposition participeront aux pourparlers de paix sur la Syrie ? C’est l’une des questions les plus sensibles alors que ces

PUBLICITÉ

Quels groupes d’opposition participeront aux pourparlers de paix sur la Syrie ? C’est l’une des questions les plus sensibles alors que ces pourparlers ont été annoncés par les Nations Unies pour la fin janvier. Après avoir reçu à Moscou son homologue du Qatar, le ministre russe des Affaires étrangères a parlé d’un terrain d’entente, mais en restant très évasif.

“ Au terme de notre entretien, nous sommes parvenus à un accord avec nos partenaires qataris sur le fait qu’ensemble nous pouvons faire en sorte que cette délégation soit formée de manière à ce que les négociations syriennes soient constructives, a déclaré Sergueï Lavrov. Je n’expliquerai pas les détails mais un tel accord a été trouvé aujourd’hui. “

Si les Russes soutiennent le régime Assad et l’exclusion de divers groupes d’opposition, le Qatar ne voit pas tout à fait les choses sous cet angle.

“ Concernant la liste des groupes d’opposition, nous sommes totalement opposés à leur classification, a clairement dit le ministre qatari, Khaled al-Attiyah. Le plus important, c’est de comprendre les raisons qui ont poussé ces groupes à prendre les armes. “

Un discours ambigu de part et d’autre qui augure mal de la suite de cette énième initiative diplomatique alors que sur le terrain les raids continuent de faire des victimes civiles. A Azaz, près d’Alep, des frappes ont touché des infrastructures médicales et fait au moins 11 morts. L’opposition syrienne accuse l’aviation russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moscou dit avoir abattu 50 drones ukrainiens, des infrastructures énergétiques visées

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe

Conséquences d'une frappe russe sur Dnipro