PUBLICITÉ

Les forces irakiennes reprennent Ramadi, un revers majeur pour l'EI

Les forces irakiennes reprennent Ramadi, un revers majeur pour l'EI
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP, AP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après d'intenses combats, les forces irakiennes affirment avoir repris totalement le contrôle de Ramadi aux mains du groupe État islamique.

PUBLICITÉ

C’est une victoire majeure pour les forces irakiennes : elles affirment avoir repris totalement le contrôle de Ramadi aux mains du groupe État islamique. Ce lundi, les militaires passaient la ville au peigne fin, pour débusquer d‘éventuels combattants djihadistes. Les opérations se concentrent notamment aux abords du siège du gouvernement local, où la situation demeure toutefois incertaine.

La reconquête de Ramadi était une priorité pour Bagdad. Car cette ville est non seulement située à une centaine de kilomètres de la capitale irakienne, mais elle est aussi le chef-lieu de la vaste province d’Al-Anbar, frontalière de la Syrie, de la Jordanie et de l’Arabie Saoudite.

Pour État islamique, qui contrôlait la ville depuis le mois de mai, il s’agit d’une perte significative, la plus importante depuis le début de son offensive en Irak, il y a 18 mois.

Des attentats-suicides et des mines ont ralenti la progression des forces irakiennes, qui encerclaient la ville depuis plusieurs semaines. Appuyées par les raids de la coalition internationale, elles ont finalement réussi à prendre le dessus sur les djihadistes, qui ont fui vers l’Est.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

4 et 5 mai aux Pays-Bas : Commémorations de la Seconde Guerre Mondiale

Loi anti LGBTQ en Irak : Bruxelles et Washington s'inquiètent

Irak : une explosion sur une base militaire de milices pro-Iran fait un mort