L'obligation de montrer leurs papiers à la frontière suédoise contrarie les Danois

L'obligation de montrer leurs papiers à la frontière suédoise contrarie les Danois
Par Laurence Alexandrowicz avec DKTV2
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Danois doivent prendre leur mal en patience : la nouvelle procédure suédoise de contrôle des passeports crèe le chaos dans les transports.

PUBLICITÉ

En venant du Danemark, il faut désormais montrer ses papiers. C’est la conséquence de la politique plus ferme de la Suède envers les réfugiés. Le pays impose désormais des contrôles d’identité pour les passagers des trains danois. Un grand changement, car depuis la fin des années 50, bien avant Schengen, la libre circulation entre les pays scandinaves était de rigueur.

“C’est une perte de temps”, se plaint Michel, qui a du mal à rejoindre son travail.

Pour ce médecin, la nouvelle procédure implique qu’elle va devoir changer de train deux fois, pour passer au contrôle à l’aéroport de Copenhague, au lieu d’un parcours direct : “C’est la première fois aujourd’hui, ajoute Silke, alors je ne sais pas combien de temps ça va prendre, sans doute une heure et demi au lieu d’une heure.”

Un temps de trajet plus long pour les 25 000 frontaliers quotidiens, et aussi un coût pour les transports ferroviaires danois : la mesure imposée par Stockholm pourrait leur coûter l‘équivalent de 130 000 euros par jour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Danemark instaure à son tour des contrôles aux frontières

En Irlande aussi, l'accueil des migrants commence à diviser la société

Allemagne : deux hommes soupçonnés d'avoir préparé un attentat ont été arrêtés