EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Prestation de serment sous haute tension au parlement vénézuélien

Prestation de serment sous haute tension au parlement vénézuélien
Tous droits réservés 
Par Ariane Tilve avec Agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hier, le nouveau président de l’Assemblée, le virulent opposant au Président Maduro Henry Ramos Allup, a été investi. C’est la première fois depuis

PUBLICITÉ

Hier, le nouveau président de l’Assemblée, le virulent opposant au Président Maduro Henry Ramos Allup, a été investi. C’est la première fois depuis 16 ans que l’opposition anti-chaviste est majoritaire. Son objectif est clair, obtenir au plus vite le départ du chef de l‘État dont le mandat s’achève officiellement en 2019.

_“Pour retrouver l’autonomie de la branche législative, l’amnistie (des députés de l’opposition incarcérés), et la réconciliation nationale, d’ici six mois nous mettre en œuvre une sortie constitutionnelle, démocratique, pacifique et électorale pour en finir avec ce gouvernement”, a lancé le président de l’Assemblée à peine investi.

Alors que les députés chavistes s’insurgent contre ce discours, Henry Ramos pourrait convoquer un référendum sur une fin de mandat anticipée du Président Maduro, successeur d’Hugo Chávez dont les partisans restent mobilisés. Plusieurs centaines d’entre eux été rassemblés hier devant le Parlement pour soutenir le gouvernement.

A quelques mètres de là, séparés par un important dispositif de sécurité, les partisans de la Table de l’unité démocratique, coalition de l’opposition devenue majoritaire après les législatives de décembre, étaient eux aussi présent pour encourager le tout nouveau président de l’Assemblée.

Venezuela : l'opposition prend les rênes du parlement, en conflit avec le gouvernement https://t.co/gE0088HZlh#AFPpic.twitter.com/ONYub6ZyRZ

— Agence France-Presse (@afpfr) 5 Janvier 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Venezuela : Nicolas Maduro mobilise son armée après l'arrivée d'un navire de guerre britannique

L'Espagne accueille des réfugiés venus d'Amérique latine

États-Unis - Venezuela : échange de prisonniers entre Washington et Caracas