EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La tension monte entre Clinton et Sanders

La tension monte entre Clinton et Sanders
Tous droits réservés 
Par Cyril Fourneris
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ton est encore monté d’un cran hier soir entre les principaux candidats démocrates à l’investiture pour l‘élection présidentielle américaine. Le

PUBLICITÉ

Le ton est encore monté d’un cran hier soir entre les principaux candidats démocrates à l’investiture pour l‘élection présidentielle américaine.

Le sénateur Bernie Sanders, en hausse dans les sondages ces dernières semaines, a profité du dernier débat avant le début des primaires pour souligner la proximité d’Hillary Clinton avec les milieux de la finance:

“Je ne suis pas financé par les grandes banques. Je ne donne pas de discours rémunérés chez Goldman Sachs. Je n’ai pas de comité d’action politique (Super PAC), je ne veux pas de l’argent de Wall Street”, a-t-il lancé à sa rivale.

If elected president, Goldman Sachs will not be in my cabinet. #DebateWithBernie

— Bernie Sanders (@BernieSanders) January 18, 2016

L’ancienne Secrétaire d’Etat, favorite dans les sondages, reproche à son challenger de 74 ans son idéalisme en matière d‘économie. Et attaque le Sénateur du Vermont, un Etat rural qui compte beaucoup de chasseurs, sur sa position ambigüe vis à vis des armes:

“Il a voté pour donner l’immunité aux fabricants et aux vendeurs d’armes, ce que la NRA qualifiait de plus grande loi relative aux armes des deux dernières décénies”, déplore Hillary Clinton.

It's time to choose once and for all: Will we stand with the NRA, or stand up to it? #DemDebatepic.twitter.com/AW46KpKfTS

— Hillary Clinton (@HillaryClinton) January 18, 2016

Les primaires démocrates seront lancées le 1er février dans l’Iowa, puis le 9 février dans le New Hampshire, deux Etats dans lesquels Bernie Sanders est désormais au coude à coude avec Hillary Clinton.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump investi par le parti républicain

Joe Biden testé positif au Covid-19 : la pression pour le retrait de sa candidature s'accentue

Joe Biden et Donald Trump appellent à l'apaisement après la tentative d'assassinat